Le FN pourra-t-il vraiment utiliser le nom «Rassemblement national» ?

Le nom choisi par Marine Le Pen existe déjà depuis plusieurs années. [PHILIPPE HUGUEN / AFP]

Le FN pourra-t-il vraiment être rebaptisé «Rassemblement national» ? Le doute est permis alors que le nom a déjà été déposé en 2012.

Alors que Marine Le Pen proposait dimanche, lors du Congrès de Lille, une nouvelle appellation pour le parti qu’elle préside, un homme a fait savoir dans un communiqué être le propriétaire du nom «Rassemblement national». Et il ne compte pas céder son appellation.

«Le Rassemblement national s’étonne de l’amateurisme de la ‘première opposante’ autoproclamée : le FN ne sera JAMAIS le RN et le RN ne sera JAMAIS le nouveau FN», écrit ainsi Igor Kurek, président du mouvement «Rassemblement national».

Déposé à l'Inpi fin 2012

Selon les informations de L’Opinion, le nom a été déposé à l’Inpi (Institut national de la propriété intellectuelle) fin 2012 pour le compte d’Igor Kurek, gaulliste, ancien proche de Charles Pasqua. Ce dernier est aujourd’hui président des mouvements «Rassemblement pour la France» et «Rassemblement national». L’association «Rassemblement national » est également déposée à la Préfecture de Paris et au Journal officiel en date du 8 mars 2014.

Marine Le Pen «ne prend donc pas le temps et la peine avant de faire une annonce à son congrès de refondation de voir ce qui se faire et ce qui existe déjà», déplore encore Igor Kurek.

Il souligne par ailleurs que la présidente du parti d’extrême droite ne pouvait ignorer l’existence de ce mouvement puisque des candidats FN s’étaient retrouvés face à des candidats «Rassemblement national» lors des municipales de 2014 et des départementales de 2015.

Marine Le Pen  a réagi à ces informations en s'en prenant aux médias dans un post Twitter, dénonçants les «affabulations d'un mythomane qui prétendait être propriétaire du nom 'rassemblement national' ». «Ils (les médias, ndlr), devraient présenter leurs excuses à leurs lecteurs et à leurs auditeurs», a-t-elle ajouté. 

A noter que le changement de nom du FN n'est pas encore entériné puis la nouvelle appellation proposée doit être soumise au vote par courrier des militants. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles