À Besançon, on vend du cannabis en toute légalité

Cette substance pourrait aider certains gros consommateurs de cannabis «classique» à arrêter ou à diminuer leur consommation.[Noorullah Shirzada / AFP]

En raison d’une nouvelle législation qui permet de vendre du cannabis dénué de substance psychoactive, une boutique à Besançon propose à ses clients l’achat d’herbe et de résine.

Un cannabis bien différent de celui qui est vendu de façon illégale en France, ou dans les coffee-shops aux Pays-Bas.

Ce cannabis en vente légale en France est ainsi très peu pourvu en tétrahydrocannabinol, ou THC, substance psychoactive du cannabis. Issu d’une sélection génétique, ce cannabis doit présenter un taux de THC «inférieur à 0,2%», comme l’explique à l’Est Républicain Élodie Marchon, propriétaire du magasin Bestown à Besançon. L’un des premiers magasins à proposer cette marchandise peu banale en France.

Ce cannabis continent en fait seulement du cannabidiol, ou CDB. Une substance qui «agit sur le stress, le sommeil, et peut soigner ou adoucir la douleur de certains malades», selon Élodie Marchon, pour qui le consommateur «n’a pas l’impression d’être au ralenti, d’être parano», seulement un sentiment de relaxation et de détente.

Une clientèle au rendez-vous

Selon l’Est Républicain, le cannabidiol pourrait avoir un effet sur «les convulsions, l’inflammation, les nausées», et inhiberait «la croissance des cellules cancéreuse». Une publicité plutôt convaincante pour un produit qui semble remporter un certain succès puisque selon le quotidien, le magasin ne désemplit pas depuis son ouverture.

Disponible sous différentes formes (liquide pour les cigarettes électroniques, herbe ou résine), cette substance pourrait même aider certains gros consommateurs de cannabis «classique» à arrêter. Ainsi, le centre Solea, spécialisé dans les addictologies, la recommande dans certains cas.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles