Prolongation de la garde à vue du suspect interpellé gare Saint-Charles

Sur les réseaux sociaux, les autorités ont recommandé aux passants «d'éviter le secteur et de ne pas gêner le travail des démineurs et services de police». [BERTRAND LANGLOIS / AFP]

La garde à vue de l'homme interpellé samedi gare Saint-Charles à Marseille avec du matériel pouvant potentiellement servir à fabriquer un engin explosif, a été prolongée dimanche à la mi-journée, a indiqué à l'AFP le procureur de la République Xavier Tarabeux.

Le suspect, qui se dit Tchétchène, a été placé en garde à vue pour «association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un crime».

Les enquêteurs tentent de comprendre les intentions de l’homme, dont le comportement, jugé «étrange», avait inquiété une voyageuse, qui l'avait alors signalé aux militaires en patrouille dans la gare.

Suite à son interpellation sans difficulté, la police avait fermé la gare pendant près de quatre heures pour laisser travailler les équipes de démineurs. Le matériel électrique découvert sur lui n'était «pas dangereux en soi» mais pouvait «entrer dans la composition d'un engin explosif», selon les déclarations du procureur de la République.

Samedi, lors de son audition, il avait refusé de donner son nom, mais assurait être Tchétchène.

Si le maire LR de Marseille, Jean-Claude Gaudin avait évoqué samedi un «attentat déjoué», mais la section antiterroriste du parquet de Paris n’a pas été saisie.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles