Abaissement de la vitesse à 80 km/h : une certaine période de tolérance ?

L'Etat préconise une certaine mansuétude et pédagogie au moins pour les grands départs en vacances. [PASCAL PAVANI / AFP]

Le grand jour est arrivé. L’abaissement de la vitesse maximale autorisée, de 90 km/h à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central, est entré en vigueur, ce dimanche 1er juillet, dans le pays.

Les contrôles de vitesse ont donc commencé sur les quelque 466.000 kilomètres de routes nationales et départementales concernées.

Mais, pour accompagner les automobilistes, qui dans leur ensemble sont toujours opposés à la mesure, les autorités devraient faire preuve d’une certaine tolérance.

Des forces de l'ordre invitées à faire preuve de «discernement»

La Sécurité routière a ainsi indiqué que les gendarmes et les policiers ont été invités à manifester un certain «discernement» à l’heure des premiers départs en vacances.

En d’autres termes, si tous les radars fixes ont été paramétrés à la nouvelle limite autorisée, les petits dépassements de vitesse détectés par les forces de l’ordre ne seront, eux, pas forcément verbalisés.

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a en effet indiqué, vendredi 29 juin, leur avoir surtout demandé de faire preuve de pédagogie concernant cette mesure qui, selon lui, pourrait sauver de 350 à 400 vies par an.  

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles