La terre a tremblé en France pendant la finale de la Coupe du monde

Les dizaines de milliers de supporters ont sauté de joie, au point de provoquer des «mini-séismes». [JACQUES DEMARTHON / AFP].

La terre a littéralement tremblé, en France, dimanche 15 juillet, pendant le match opposant la France à la Croatie, en finale de la Coupe du monde de football.

Des «mini-séismes», ou plus exactement des vibrations au sol, provoquées non pas par une quelconque activité naturelle, mais bien d'origine humaine.

A en croire Jérôme Vergne, sismologue à l’Ecole et observatoire des sciences de la terre à Strasbourg, ils s'expliqueraient par l'enthousiasme des supporters français qui ont, a plusieurs occasions, sauté pendant le match, 

«Qui ne saute pas n’est pas Français !»

Il faut dire que les dizaines de milliers de supporters tricolores, rassemblés partout sur le territoire dans des «fan-zones» pleines à craquer - sans compter ceux installés dans les rues et les bars - se sont effectivement bien déchaînés tout au long d’un match riche en buts (4-2) au cri de «Qui ne saute pas n'est pas Français».

A noter toutefois que le phénomène, s'il est surprenant, n'est toutefois pas inédit. En effet, déjà le 17 juin dernier, des sismographes situés à Mexico avaient enregistré des «secousses», pendant le match qui opposait le Mexique à l’Allemagne.

Le point culminant étant le moment où, à Rostov-sur-le-Don en Russie, le Mexicain Hirving «Chucky» Lozano marquait un but, à la 35e minute face à la Mannschaft

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles