Projets d'attentats anti-musulmans : trois nouveaux suspects arrêtés

Les enquêteurs de la DGSI ont procédé à l'arrestation de trois nouveaux membres de l'AFO. Les enquêteurs de la DGSI ont procédé à l'arrestation de trois nouveaux membres de l'AFO.[GERARD JULIEN / AFP]

Trois nouveaux suspects ont été arrêtés, lundi 23 juillet, dans l'enquête sur le groupuscule d'ultra-droite «AFO», pour «Action des forces opérationnelles». Parmi leurs cibles, figuraient notamment le rappeur Medine, mais aussi l’islamiste radical Djamel Beghal.

Les services de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont interpellé dans la matinée un homme et deux femmes, à Saint-Pardoux-Morterolles, dans la Creuse, ainsi qu'à Nanterre et Garches, dans les Hauts-de-Seine, selon des informations du Parisien. Ces individus sont soupçonnés d'avoir préparé un attentat consistant à empoisonner de la nourriture halal, destinée à être commercialisée dans les supermarchés. Des perquisitions étaient en cours à leurs domiciles, lundi après-midi.

Selon les informations de LCI, le groupuscule projetait également de s’attaquer à l’islamiste radical Djamel Beghal dès sa sortie de prison (survenue la semaine passée), mais aussi au rappeur Médine, récemment au centre des discussions pour la programmation de deux concerts au Bataclan. 

L'existence de l'AFO avait été révélé par une première vague d'arrestations fin juin, quand dix personnes de 32 à 69 ans avaient été mises en examen en Corse, en Charente-Maritime, dans la Vienne et en Ile-de-France. Quatre d'entre elles sont actuellement placées en détention provisoire. Elles avaient commencé à stocker des armes et des munitions en vue d'un prochain passage à l'acte, sans toutefois définir de cible précise, ni fixer de date.  

Le groupuscule, fondé par un policier à la retraite, prétend prendre part à la «guerre civile» qui menace, selon eux, la France. D'inspiration survivaliste, il prodigue sur Internet des conseils de précaution et d'autodéfense en cas de basculement du pays dans la violence, tout en diffusant des idées identitaires et islamophobes. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles