Les ADN de Redoine Faïd et d'un de ses frères retrouvés dans la voiture abandonnée mardi à Sarcelles

Dans le coffre du véhicule, la police a retrouvé six pains de plastic, mais également des fausses plaques d’immatriculation.[GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP]

Les ADN de Redoine Faïd, évadé d'une prison de Seine-et-Marne depuis 1er juillet, et d'un de ses frères ont été retrouvés dans la voiture abandonnée mardi dans un parking de Sarcelles avec des explosifs à son bord, a-t-on appris mercredi de source policière.

Selon une source policière auprès de l'AFP, Redoine Faïd «avait été repéré» comme étant l’un des deux occupants de ce véhicule qui avait fui un contrôle de police mardi, dans l’après-midi, à proximité d’une station-service. Cette même source avait également évoqué des «images et des témoignages». «Un important dispositif de recherche» a été mis en place, a-t-elle ajouté.

Mardi, dans l'après-midi, une poursuite s'était engagée entre ce véhicule et les gendarmes, bientôt rejoints par une équipe de policiers, avant qu'il ne s'engouffre dans le parking souterrain et que ses deux passagers prennent la fuite, abandonnant sur place la voiture.

Le véhicule avait finalement été retrouvé garé dans ce parking souterrain du centre commercial Auchan MyPlace de Sarcelles (Val-d’Oise), selon les informations du journal Le Parisien.

Dans le coffre du véhicule, les forces de l’ordre avaient retrouvé «six pains de plastic», mais également «un jeu de fausses plaques d’immatriculation».

Le deuxième homme identifié

Selon les informations du journal Le Parisien, les enquêteurs de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) avait identifié le deuxième homme présent avec Redoine Faïd dans le véhicule son frère, Rachid Faïd, introuvable depuis l’évasion.

Il serait en réalité lui aussi en cavale, les enquêteurs étant convaincus qu’il faisait partie du commando ayant libéré Redoine Faïd. Rachid Faïd avait déjà été sollicité par son frère cadet, Redoine, pour l’aider à s’évader de la prison de Fresnes (Val-de-Marne) en 2017. Plus tôt, en 2004, il avait été interpellé pour trafic de voiture volées. Un trafic qui devait servir à financer la future cavale de son frère.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles