Attaque au couteau à Trappes : le profil psychologique «perturbé» de l’auteur confirmé par l’enquête

Les enquêteurs en charge de l’affaire sur l’attaque au couteau survenue jeudi à Trappes ont confirmé le «profil psychologique perturbé» de son auteur.

Les faits avaient rapidement été revendiqués par l’État islamique, avant que les premiers éléments à disposition de la justice ne viennent éloigner le caractère terroriste de l’attaque. Un dénommé Kamel avait tué sa mère de 71 ans et sa sœur de 49 ans, blessant également grièvement une passante dans les rues de Trappes.

«Les premières auditions de l’entourage (de l’auteur) font état d’un profil psychologique, voir psychiatrique, perturbé», a dévoilé une source à l’AFP. Selon elle, l’enquête se poursuit en se penchant sur le matériel informatique et téléphonique de Kamel.

Il avait crié «Allah akbar»

Âgé de 36 ans, il vivait chez sa mère depuis sa séparation avec sa compagne. Les tensions étaient vives au sein de la famille, puisqu’il avait déposé une plainte – classée sans suite - pour abus de confiance contre ses deux sœurs à propos l’héritage paternel.

Jeudi 23 août, il s’était retranché au domicile familial au cri de «Allah akbar» après avoir poignardé ses victimes. La police l’avait abattu alors qu’il tentait de ressortir, couteau en main.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles