Cette photo de la Nasa révèle les cyclones, tempêtes de sable et feux de forêts vus depuis l'espace

Trois couleurs désignent les différentes types de particules. Trois couleurs désignent les différentes types de particules. [© NASA / Joshua Stevens / Adam Voiland]

Un cliché compromettant pour la planète. La Nasa a récemment publié une visualisation satellite montrant les cyclones, tempêtes de sable et feux de forêts vus depuis l'espace dans la journée du jeudi 23 août.

Les images capturées par l'agence spatiale civile américaine révèlent en effet la situation des aérosols, ces micro-particules en suspension dans l'atmosphère, invisibles à l'œil nu mais bien présentes. «Si vous avez déjà observé un nuage de cendres éruptant d'un cratère de volcan, de la fumée s'échappant d'un feu de forêt, ou encore de la poussière soulevée par le vent, alors vous avez observé des aérosols», explique en anglais l'Observatoire de la Terre de la Nasa

Trois couleurs désignent les différents types de particules «qui dansent et tourbillonnent dans l'atmosphère». En rouge, c'est le carbone, que l'on retrouve dans la fumée des incendies et feux de forêts, mais aussi dans les émissions produites par les transports (voitures, avions...) et l'activité industrielle (usine, déchets...). Les zones les plus carbonées se situaient, jeudi dernier, dans le sud de l'Afrique, où des terres sont régulièrement défrichées pour rendre les sols fertiles, ainsi qu'en Amérique du Nord, touchée par de violents incendies ces dernières semaines. L'océan Atlantique Nord n'est pas non plus en reste, probablement à cause des transports de marchandises, tant maritimes qu'aériens.

La couleur violette, elle, correspond à la poussière et au sable soulevés par le vent au-dessus des plaines arides ou montagneuses, comme le désert du Sahara, celui du Thar (à cheval entre l'Inde et le Pakistan) ou encore la région autonome de Xinjiang (Chine). Le bleu, enfin, révèle la présence de sel marin. Il permet notamment de visualiser l'ouragan Lane, qui a frappé Hawaï fin août, et les typhons Soulik et Cimaron, qui se sont formés mi-août à proximité des côtes sud-coréennes et japonaises.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles