Perquisitions à LFI : Philippe se dit «choqué» par la «violence» envers les policiers

Il s'adressait au député LFI Alexis Corbière[STEPHANE DE SAKUTIN / AFP]

Le Premier ministre Edouard Philippe s'est dit «choqué» par la «violence» envers les policiers, sur les images montrant les perquisitions mouvementées mardi 16 octobre, au siège de La France insoumise (LFI).

On y voit notamment le leader du parti, Jean-Luc Mélenchon, hausser le ton, bousculant un policier et un procureur. 

«Les images que j'ai vues étaient d'une très grande violence à l'égard des fonctionnaires de police qui exerçaient leur mission, d'une très grande violence à l'égard des procédures qui ne relèvent pas du gouvernement», a déclaré le Premier ministre à l'Assemblée nationale, où il s'adressait au député LFI Alexis Corbière. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles