L'homme politique de la décennie est... une femme, Christiane Taubira, pour le magazine GQ

Christiane Taubira Christiana Taubira lors de la convention d'investiture du Parti socialiste (PS) pour les élections présidentielles et législatives, le 5 février 2017 à Paris. [Thomas SAMSON / AFP]

Pour le magazine masculin GQ, l'homme politique de la décennie est... une femme : l'ancienne ministre de la Justice socialiste Christiane Taubira.

«Qui aurait assez de panache et de style pour incarner "l'homme politique de la décennie" ? Une femme, Christiane Taubira, à l'évidence, seule personnalité politique, tous genres confondus, cochant toutes les cases», écrit Béline Dolat, rédactrice en chef de GQ.

Pour justifier son choix, le magazine s'appuie sur la loi autorisant le mariage gay, portée à bout de bras pendant des mois par Christiane Taubira, alors garde des Sceaux, et adoptée en mai 2013, malgré les violentes protestations des opposants au texte, notamment la Manif pour tous. «Christiane Taubira a vaillamment bataillé pour changer notablement la société française. Le mariage pour tous reste la réforme sociétale majeure de ce début de siècle», estime GQ dans son numéro à paraître ce mardi 27 novembre.

Attaque contre le gouvernement

Le magazine insiste également sur sa grande popularité, toujours prégnante alors que l'économiste de formation n'occupe plus de fonction politique depuis deux ans et sa démission du ministère de la Justice, sur fond de désaccord au sujet de la déchéance de nationalité. «Les sourires balisent son chemin : le chauffeur de taxi veut un selfie, la jeune hôtesse de l’hôtel "l’aime beaucoup". Bien que ­retirée des affaires, Christiane ­Taubira est une star», note GQ.

A l'occasion de la remise de son prix, l'ex-députée de Guyane a donné une interview au magazine masculin, dans laquelle elle évoque notamment le mouvement #MeToo, la crise migratoire ou encore le féminisme. Elle en profite également pour tacler le gouvernement au sujet des migrants et des droits des femmes. «La parole politique n’est pas à la hauteur des enjeux. Il y a des associations, des citoyens et citoyennes, un certain état d’esprit, des personnes qui sont à la hauteur, mais la parole politique officielle, non. Je pense qu’il y a un choix opportuniste, une erreur dans la lecture de la société, et un renoncement à ce que nous sommes et à qui nous sommes», affirme la militante de 66 ans.

Deschamps, Marx ou Orelsan également promus

A l'occasion de ses 10 ans, GQ a décidé de changer ses habitudes. En plus de son traditionnel palmarès des «hommes de l'année» dans tous les domaines, le magazine a décidé d'élire les «personnalités de la décennie». Dans la catégorie politique, c'est donc Christiane Taubira qui est honorée. Il s'agit de la seule femme à être présente dans la prestigieuse liste.

Victoire de l'équipe de France lors de la Coupe du monde 2018 oblige, le sélectionneur Didier Deschamps a été désigné «manager de la décennie», pour sa capacité à fédérer. Le palmarès de la décennie 2008-2018 est complété par le navigateur François Gabart, le chef Thierry Marx, le rappeur Orelsan, le judoka Teddy Riner, l'auteur Riad Sattouf et le mannequin Clément Chabernaud.

Quant aux «hommes de l'année» 2018, sont célébrés le musicien MHD, les acteurs Christoph Waltz et Vincent Lacoste, l'humoriste Malik Bentalha, le footballeur champion du monde Paul Pogba et le chef Guillaume Sanchez.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles