Paris : un marché de l'immobilier hors de prix, mais des prix qui augmentent moins vite qu'avant

Les prix de l'immobilier restent particulièrement élevés à Paris.[© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP]

Comme l'avaient annoncé les notaires il y a quelques mois, l’augmentation de l’immobilier parisien reste contenue, même si les prix sont toujours très élevés.

Le mètre carré s’établit ainsi en moyenne à 9.500 euros au troisième trimestre 2018, selon un rapport publié ce jeudi 28 novembre par les notaires Paris Ile-de-France. Soit une augmentation des prix de «seulement» 6,2 % sur un an.

A titre de comparaison, la hausse annuelle avait atteint 7,8 % en 2017. Une baisse de régime qui s’explique notamment par le recul du volume des ventes dans la capitale. Selon les notaires, celles-ci ont chuté de 3 % sur un an, et même de 8 % par rapport à la période «haute» de 1999 à 2007.

Pour autant, les tarifs du marché immobilier parisien continuent d’atteindre des sommets. La moitié des arrondissements dépassent désormais la barre symbolique des 10.000 euros le m2, avec l’entrée des 8e, 9e et 16e dans ce groupe. Et seul le 19e reste encore en-deçà des 8.000 euros le m2.

Les notaires estiment d'ailleurs que «l’activité restera soutenue» dans les prochains mois en raison des «conditions d’emprunt très avantageuses». Les prix devraient atteindre 9.600 le m2 en janvier. En parallèle, le marché francilien est toujours aussi dynamique, avec un nouveau record de prix établi à 5.970 euros le m2.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles