Le député Joachim Son-Forget quitte La République en Marche

Le député français a défrayé la chronique sur les réseaux sociaux [FABRICE COFFRINI / AFP]

Après s'être déchaîné sur les réseaux sociaux, Joachim Son-Forget a finalement décidé de tirer sa révérence. Samedi, le député LREM a confirmé sur son compte Twitter son départ du parti présidentiel et de son groupe parlementaire. 

Convoqué par le bureau de La République en Marche à l'Assemblée nationale, le 14 janvier prochain, en vue d'éventuelles sanctions après ses propos sexistes contre la sénatrice EELV Esther Benbassa, le député français a finalement pris une décision plus radicale.

Le représentant des Français de Suisse et du Liechtensein a néanmoins précisé, selon les informations de l'AFP, qu'il continuerait à soutenir le président de la République, sans pour autant exclure de «constituer une liste aux élections européennes et de créer un parti, quitte à continuer à utiliser la satire et des méthodes de communication innovantes». 

Interrogé par l'AFP, Gilles Le Gendre, le président du groupe, a indiqué n'avoir pas encore reçu la notification de départ du député de 35 ans. 

Quelques jours avant sa démission, Joachim Son-Forget avait affolé les réseaux sociaux, en publiant de nombreux tweets lunaires, dans lesquels il critiquait notamment les «trolls, collègues hyprocrites déversant leur fiel, poltrons cachés dans leur anonymat (...)». 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles