Une femme tuée tous les deux jours par son conjoint ou son ex

En France, les chiffres rappellent qu’une femme est tuée tous les trois jours sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint. Mais depuis le 1er janvier 2019, il s’agirait en réalité d’une femme tuée tous les deux jours.

Des militants bénévoles ont mené un recensement précis de ces décès. Leur bilan : vingt femmes tuées en moins d'un mois et demi : le double de l'an passé à la même date. Leur groupe Facebook «Féminicides par compagnons ou ex» compte plus de 7.000 abonnés et est animé par quatorze femmes et un homme bénévoles. 

Ces quinzes personnes se relaient pour éplucher quotidiennement la presse régionale et ainsi recenser ces féminicides.

Des chiffres très proches de ceux du gouvernement

Pourquoi des chiffres aussi importants ? Les militantes féministes dénoncent un laxisme des tribunaux qui, selon elles, envoient un message peu dissuasif aux hommes violents. Autre explication : la presse pourrait relayer davantage les féminicides qu’habituellement.

Jusqu'à présent, leurs chiffres se sont révélés très proches des chiffres officiels du ministère de l'Intérieur, qui publie de son côté ses données avec dix mois de décalage, rappelle Franceinfo.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles