Hijabs de running : Décathlon renonce finalement à sa commercialisation en France

Décliné en trois tailles différentes, le voile islamique - tête et cheveux couverts - pour sportives est déjà disponible sur le site internet de Decathlon Maroc. [Capture Decathlon]

Face à la polémique suscitée, Decathlon renonce à commercialiser le hijab de running. Comme Nike ou Uniqlo avant elle, l'enseigne devait bientôt lancer en France des hijabs de running noirs destinés aux femmes musulmanes.

«Nous prenons effectivement la décision, en toute responsabilité, en ce mardi soir, de ne pas commercialiser à l'heure qu'il est ce produit en France», a annoncé, mardi 26 février, le directeur de la communication de l'enseigne, Xavier Rivoire.

Plus tôt dans la journée, le groupe spécialisé dans l'équipement sportif avait fait savoir qu'il allait vendre en France cet accessoire pour permettre aux femmes voilées de pratiquer la course à pied.

Une annonce qui a enflammé les réseaux sociaux et la classe politique. A l'image de la porte-parole LREM Aurore Bergé : «le sport émancipe, il ne soumet pas. Mon choix de femme et de citoyenne sera de ne plus faire confiance à une marque qui rompt avec nos valeurs.»

La Ligue du droit international des femmes et le Comité Laïcité République dénoncaient un «apartheid sexuel».

«Decathlon se soumet également à l'islamisme qui ne tolère les femmes que la tête recouverte d'un hijab pour affirmer leur appartenance à la oumma et leur soumission aux hommes», accuse Lydia Guirous, porte-parole des Républicains.

Le soutien de la ministre des Sports

A l'inverse, Roxana Maracineanu, ministre des Sports, s'est positionnée en faveur de l'équipementier. «Sur le sujet de la laïcité, référons nous toujours au droit en vigueur. Et gardons comme seule boussole le respect du cadre républicain», a-t-elle notamment tweeté.

Devant la polémique, Decathlon avait pourtant réagi mardi en affirmant «assumer complètement» la commercialisation prochaine d'un «couvre-tête» destiné aux pratiquantes de course à pied, déjà vendu au Maroc sous l'appellation «hijab».

«Nous assumons complètement le choix de rendre le sport accessible pour toutes les femmes dans le monde. C'est presque un engagement sociétal, si cela permet à des coureuses de pratiquer la course à pied, nous l'assumons avec sérénité», a-t-il poursuivi.

DÉJÀ DISPONIBLE AU MAROC

Décliné en trois tailles différentes, le voile islamique - tête et cheveux couverts - pour sportives est déjà disponible sur le site internet de Decathlon Maroc. «L'engouement pour le produit a fait que nous nous sommes posé la question de le rendre disponible» ailleurs qu'au Maroc, a détaillé M. Rivoire, soulignant que «ce couvre-tête laisse le visage libre et visible».

Responsable du jogging chez Kalenji, la gamme de course à pied de l'enseigne, Angélique Thibault, qui a conçu le «Hijab Kalenji», se dit «émue par la volonté que chaque femme puisse courir dans chaque quartier, dans chaque ville, dans chaque pays, indépendamment de son niveau sportif, de son état de forme, de sa morphologie, de son budget. Et indépendamment de sa culture».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles