Le numéro 1 mondial du bridge contrôlé positif à la testostérone

C'est en septembre 2018, lors d'un tournoi en Floride, que le joueur a été contrôlé positif (image d'illustration). C'est en septembre 2018, lors d'un tournoi en Floride, que le joueur a été contrôlé positif (image d'illustration). [© ROMAIN LAFABREGUE / AFP]

Il avait plus de cartes en main que les autres. Le meilleur joueur de bridge du monde, Geir Helgemo, a été suspendu un an pour une affaire de dopage.

Le champion, né en Norvège mais représentant de Monaco pour les compétitions de bridge, a en effet été contrôlé positif à la testostérone lors d'un tournoi à Orlando (Floride) le 29 septembre 2018, ce qui constitue une infraction aux règles antidopage, a expliqué la Fédération internationale de la discipline (WBF) dans un communiqué.

Pour rappel, la testostérone est l'hormone de la sexualité et de la fertilité masculines. Un bon taux est associé à la performance sexuelle, la fonction reproductrice, à l'entretien de la masse musculaire et à la pousse des cheveux, mais permet aussi d'augmenter les capacités cérébrales et la concentration. Illégal, donc, mais pas si absurde que cela.

Résultat, la commission antidopage de la Fédération a suspendu Geir Helgemo pour un an jusqu'au 20 novembre 2019. Le numéro 1 mondial, âgé de 49 ans, va également devoir rembourser les frais pour les auditions de la commission antidopage, à hauteur de 3.659 euros.

La WBF est l'une des 36 fédérations internationales reconnues par le Comité international olympique (CIO) au même titre que le karaté ou le surf, en plus des 28 fédérations olympiques d'été et 7 fédérations olympiques d'hiver.

Alors qu'habituellement les scandales de dopage entachent plutôt des sports d'endurance, particulièrement physiques (cyclisme, course...), certains internautes se sont étonnés, non sans humour, de constater qu'il concernait, cette fois, un joueur de cartes...

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles