Des bains-douches réservés aux femmes sans-abri ont ouvert à Paris

Du mardi au samedi, les bains-douches de la rue de Charenton (12e) seront désormais réservés aux femmes. Du mardi au samedi, les bains-douches de la rue de Charenton (12e) seront désormais réservés aux femmes.[© Samu social de Paris]

Comme un refuge dans la ville. Un centre d’hygiène et de soins dédié aux femmes sans-abri a ouvert ce mardi 19 mars au sein du bain-douche municipal de la rue de Charenton (12e).

Géré par le Samu social de Paris, le lieu est doté d’un dispositif d’aide sociale et médico-psychologique. Désormais ouvert du mardi au samedi, de 14h30 à 20h30, ce lieu est apparu comme «nécessaire voire indispensable à Paris», selon le Samu social, qui ne cesse d’alerter sur l’extrême vulnérabilité de ce public féminin.

Là, elles pourront poser leurs valises et prendre une douche, mais aussi profiter du matériel dédié à leur bien-être pour prendre soin d'elle, se coiffer ou encore s’épiler. Sur place, elles seront accueillies par une équipe de quatre personnes, formées par la responsable du centre, une infirmière, une travailleuse sociale et une animatrice.

Selon des créneaux qui seront communiqués au fur et à mesure, ells pourront également solliciter un rendez-vous avec un spécialiste, tel qu’un gynécologue ou un podologue. «Des prestations sociales, sanitaires et de bien-être, proposées aux femmes pour faire de ce lieu un lieu d'hygiène, de soin et de répit», s'est ainsi félicitée Dominique Versini, adjointe parisienne chargée de la lutte contre l'exclusion.

Pour l'élue, il ne faut pas oublier que «la présence de femmes en situation de rue reste élevée», alors que 12 % des personnes sans-abri recensées lors de la Nuit de la solidarité, organisée le 7 février dernier par la municipalité, étaient des femmes et que 90 % d’entre elles ont déjà subi des violences.

«Au-delà de l’accès aux douches non-mixtes, nous espérons que ce lieu soit une porte d’entrée vers un accompagnement sanitaire et social pour les femmes qui en étaient dépourvues», a fait savoir Marie Lazzaroni, chargée de mission des projets femmes au sein du Samu social de Paris.

Depuis l'an passé, plusieurs structures ont ainsi ouvert à destination des femmes, à l'instar de la «Cité des dames» dans le 13e ou encore de la halte de nuit qui leur est réservée, au sein des locaux des l'Hôtel de ville de Paris.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles