Accusé d'agression sexuelle, l'ambassadeur de France au Vanuatu est démis de ses fonctions

Les faits se seraient déroulés le 11 février dernier, au cours d'une soirée organisée dans le cadre d'un sommet économique Nouvelle-Calédonie/Vanuatu[Capture d'écran/Google Map]

Selon un décret publié au Journal Officiel, le gouvernement français a mis fin aux fonctions de Robby Judes, ambassadeur au Vanuatu, suite au dépôt d'une plainte pour agression sexuelle.

«Il est mis fin aux fonctions d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République française auprès de la République du Vanuatu, exercées par M. Robby Judes», pouvait-on lire le 20 mars dernier dans le Journal Officiel. 

En fonction depuis quelques mois seulement

Ancien conseiller diplomatique auprès du ministre des Outre-mer Victorin Lurel (2012-2014), Robby Judes a également été ambassadeur aux Comores entre 2014 et 2017 avant d'occuper les mêmes fonctions au Vanuatu dès novembre 2018. 

Après quelques mois seulement dans l'archipel, il a été accusé d'agression sexuelle par une cheffe d'entreprise. Les faits se seraient déroulés le 11 février dernier, au cours d'une soirée organisée dans le cadre d'un sommet économique Nouvelle-Calédonie/Vanuatu réunissant des chefs d'entreprise et des personnalités politiques.

Chérifa Linossier, la plaignante affirme «qu'elle était debout et avait rejoint un groupe de fumeurs» quand elle a senti qu'on lui «caressait les fesses». «En me retournant j'ai vu que c'était M. Robby l'auteur de ce fait», a-t-elle expliqué dans sa déposition. «Sur le moment, je n'ai pas réagi, parce que je pensais qu'en raison du nombre de personnes il n'avait peut-être pas fait exprès», a-t-elle ajouté. 

Un complot, selon l'ex-ambassadeur

Sauf que plus tard dans la soirée, «M. Robby [l]'a abordée en [lui] caressant le dos et une nouvelle fois les fesses [et] a demandé de lui laissé absolument [s]es coordonnées», a précisé celle qui est présidente de la CPME-Nouvelle Calédonie, qui assure avoir «repoussé 'diplomatiquement'» l'ambassadeur. 

Robby Judes a quant à lui été convoqué dès le mois de février par le Quai d'Orsay pour s'expliquer. Il «conteste absolument totalement, et farouchement les accusations portées contre lui», a déclaré Me Dupont-Moretti, l'avocat du désormais ex-ambassadeur, sur La 1ere.

Ce dernier se dit par ailleurs «victime d'un complot» : selon sa version, «cette personne qu['il] ne connaissai[t] pas [lui] a été présentée, [ils ont] échangé et lorsqu'elle est partie un peu avant tout le monde, elle [l]'a salué et tendu sa carte de visite sur laquelle est indiqué son numéro de téléphone». «Ils veulent me descendre. Il ne veulent pas d'un deuxième ambassadeur ultramarin», estime-t-il, selon les propos rapportés par son avocat. L'ambassadeur en Guinée équatoriale Fred Constant est désormais le seul originaire des Outre-mer.  

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles