Lyon : l'école de Marion Maréchal a été vandalisée par un groupe antifasciste

Dans la journée, Marion Maréchal a annoncé son intention de porter plainte. [ROMAIN LAFABREGUE / AFP]

L'école de Marion Maréchal, l'ancienne députée FN du Vaucluse, a été vandalisée dans la nuit de mardi à mercredi. L'acte a été revendiqué par communiqué par «le groupe antifasciste Lyon et environs».

«Dans la nuit du 26 au 27 mars 2019, nous avons attaqué l'Issep, Institut des sciences sociales, économiques et politiques», explique le groupe.

Révélé par le Figaro, l'école a été découverte mercredi matin la vitrine fissurée», la «serrure forcée» et «la devanture recouverte de bombe de peinture noire»

«Considérez cette attaque comme une réponse à tous les actes racistes, sexistes, homophobes, transphobes, ainsi qu’aux politiques meurtrières anti-migratoires et à l’attentat de ChristChurch perpétré dernièrement», explique le groupe antifasciste pour justifier son action.

Dans la journée, Marion Maréchal a annoncé son intention de porter plainte. «Nous userons de toutes les voix légales pour faire respecter la liberté d'enseignement en France, manifestement bafouée par des milices d'extrême gauche violentes et dont les membres sont connus des services de police», explique-t-elle au quotidien.

Elle va également «demander un rendez-vous au préfet, au rectorat comme au maire de Lyon pour que des dispositions soient prises contre ce genre de menaces pour la sécurité de mon établissement.»

À suivre aussi

Vandalisme Permanences LREM dégradées : 3 nouveaux députés visés
Libre-échange : multiplication des actes de dégradation anti-CETA
Vandalisme Accord de libre-échange : multiplication des actes «anti-CETA» visant la majorité
Vandalisme Trottinettes jetées dans le Rhône, scooters sabotés à Paris : les engins de transport citadin visés

Ailleurs sur le web

Derniers articles