LREM : le top départ est donné pour les municipales à Paris

Benjamin Griveaux a officiellement lancé sa campagne, ce jeudi soir, place de la République (11e). Benjamin Griveaux a officiellement lancé sa campagne, ce jeudi soir, place de la République (11e).[© Ludovic MARIN / AFP]

Les lions sont lâchés. L'annonce de Benjamin Griveaux de sa candidature à l'investiture LREM pour les municipales 2020 à Paris marque un tournant dans la campagne du parti présidentiel.

«C’est comme un top départ», s’est de son côté félicité Cédric Villani. Le député LREM, lui aussi candidat aux élections dans la capitale, espère ainsi officialiser la course à l’investiture parisienne. Quant à deux autres prétendants, Anne Lebreton et Hugues Renson ont tous deux regretté l’accélération du calendrier et ont réaffirmé vouloir se concentrer d’abord sur les élections européennes du 26 mai.

Alors que Julien Bargeton a, lui, immédiatement fait savoir qu’il retirait sa candidature. «Elle divise quand nous avons besoin de nous réunir», a simplement indiqué le sénateur LREM, annonçant qu’il soutiendrait désormais celle de Benjamin Griveaux.

Ce dernier n’a d’ailleurs pas tardé à lancer sa campagne, rassemblant les journalistes autour de lui, dès jeudi soir. Il a ainsi annoncé que Julien Bargeton et Elise Fajgeles, député de la 5e circonscription de Paris et élue du 10e, seraient ses directeurs de campagne.

Lui qui a récemment été crédité de 22 % des intentions de vote (sondage Ifop-Fiducial), perdant ainsi la première place au détriment de l’actuelle édile, Anne Hidalgo (24 %), semble d’un coup pressé de regagner la tête du podium, imposant ainsi à tous sa cadence.

Toujours est-il la commission nationale d'investiture de La République en Marche (LREM) doit trancher en juin, mais il est vraisemblable que Emmanuel Macron sera lui-même l'ultime juge de paix.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles