Plus de 300 migrants évacués d'un campement Porte de la Chapelle

La situation dans le nord-est de la capitale pourrait s'aggraver dans les prochaines semaines. [© Christophe ARCHAMBAULT / AFP]

La dernière en date remontait à fin janvier. Une opération d’évacuation de migrants a eu lieu jeudi 4 avril 2019 au matin porte de la Chapelle (18e), dans le nord-est de Paris.

Environ 340 personnes ont été prises en charge et orientées vers des centres où leur situation administrative sera examinée. Une action qui intervient au lendemain de la venue sur place d’Anne Hidalgo, qui a dénoncé un «déni de réalité» de la part de l’Etat à propos de ces campements où elle compte installer sanisettes et points d’eau.

Les associations d’aide aux réfugiés, elles, ont prévu une journée de grève mardi 9 avril pour «dénoncer l’inaction des pouvoirs publics».

Vendredi 29 mars, entre 750 et 1 500 migrants avaient été recensés dans le nord de la capitale. Ce mercredi 3 avril, le chiffre était situé entre 900 et 1 800 personnes. La mairie craint que la situation ne s’aggrave dans les prochaines semaines, en raison de la fin de la trêve hivernale et du retour des beaux jours.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles