«Fraternité générale» : la solidarité se met à table

Des «dîners en couleurs», soit des repas solidaires seront organisés le 16 mai à Paris et partout en France. [Capture Instagram / Fraternité Générale].

Il y en aura pour tous les goûts. Né au lendemain des attentats de Paris de 2015, le mouvement Fraternité Générale, qui s'est donné pour mission de rassembler les Français autour d'une multitude d'actions solidaires, qu'elles soient sportives, culturelles ou citoyennes, revient, cette semaine, pour une quatrième édition.

Jeudi 16 mai, l'association, créée par la productrice Fabienne Servan-Schreiber, et présidée par le philosophe Abdennour Bidar, organise des «dîners en couleurs», place de la République à Paris, et partout en France. 

un grand repas solidaire pour faire vivre la fraternité

Le but : que chacun, quel que soit son âge, sa croyance ou son origine, se rassemble autour d’un repas joyeux et convivial.

Pour cela, les participants, seuls ou accompagnés, sont invités à se parer de couleurs vives et à apporter leur plat préféré, afin de le partager avec les autres convives. Le but étant ainsi de faire de nouvelles rencontres, en vivant un moment inédit de fête.

La culture étant l’ingrédient secret des «dîners en couleurs», le coup d’envoi sera donné jeudi à Paris, en musique dès 18h30, autour de l’inauguration d’une œuvre de street art, avant que concerts et danses ne se succèdent.

En ce sens, le mouvement, ainsi que ses différents partenaires (Le Labo de la Fraternité, ATD Quart Monde Ile-de-France, Bleu Blanc Zèbre, Le Carillon de Paris et le Réseau Entourage) promet de belles surprises.

L'an dernier, la première édition de ces repas joyeux avaient rassemblé plus de 1.500 participants dans la capitale.

Et le 16 mai prochain, Fraternité Générale entend bien transformer l'essai, d’autant plus que cette date n’a pas été choisie au hasard.

Elle coïncide, en effet, avec la Journée internationale du vivre ensemble, adoptée par les Nations unies en 2017.

Alors que le mouvement avait jusqu'ici pour habitude d'organiser un grand week-end solidaire à l'automne, il s’agit donc d’une belle façon de lui donner un nouvel élan.

La province également à la fête

En province, des animations sont aussi prévues comme à la Maison des Associations de Carcassonne (Aude) dès 19h00, ou à Toulouse (Haute-Garonne) à l’Espace des Diversités et de la Laïcité (19h00 également), ou encore à la bibliothèque Paul-Cézanne d’Aix-en-Provence, qui présentera à partir de 18h30 une exposition médiévale, une rencontre fraternelle ouverte à tous, constellée d'intermèdes musicaux, mais aussi une «causerie» sur l’Europe avec Yassine Mansour (Doctorant en philosophie du Droit).

LES MATCHS DE LA FRATERNITÉ

Autre temps fort de cette édition 2019, l'association organise, du samedi 11 mai et jusqu'au dimanche 16 juin, des tournois de football et multisports gratuits et ouverts à tous en partenariat avec l'Ufolep (l'Union française des œuvre laïques d'éducation physique).

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Fraternité générale (@fraternitegenerale) le

Selon la philosophie de Fraternité Générale, quoi de plus fédérateur en effet que le sport pour se rencontrer, partager un moment de plaisir et de joie, malgré les différences ?

C'est ainsi que quel que soit leur âge, leur sexe, leur nationalité, ou leurs croyances religieuses et politiques, toutes celles et ceux qui le souhaitent sont invités, le temps d'une journée, à enfiler le même maillot : celui de la Fraternité (toutes les infos sont consultables en cliquant ici).

Susciter des engagements toute l'année

Enfin, et parce que c'est tous les jours que la fraternité - «cette grande oubliée de notre devise républicaine», selon Fabienne Servan-Schreiber - doit être mise en œuvre, le mouvement entend aussi susciter des engagements fraternels tout au long de l'année.

En ce sens, Fraternité Générale a produit une nouvelle série de clips dans lesquels 14 ambassadeurs, décrivent leurs parcours et initiatives respectives, afin d'inciter d'autres citoyens à s'engager à leur tour.

Intitulée «Celles et ceux qui s'engagent», elle sera diffusée à partir du jeudi 16 mai sur toutes les grandes chaînes, médias et réseaux sociaux partenaires.

Parmi ces personnalités, la gynécologue-obstétricienne Ghada Hatem-Gantzer, qui, au sein de la «Maison des Femmes», située dans l'enceinte de l'hôpital Delafontaine, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) vient en aide aux femmes victimes de violence.

Le célèbre cuisiner Thierry Marx, très impliqué en faveur de l'insertion des jeunes de banlieue et des personnes en réinsertion sociale, a également répondu présent.

Et de banlieue fraternelle, il en sera également question avec l'association Graine d'orateur 93, dont le but est de développer la prise de parole en public, l’argumentation et la pratique de l’expression orale chez les jeunes.

A cet effet, sept étudiants de Sciences Po originaires de Seine-Saint-Denis, sillonneront à bord d'un van les routes de France à la rencontre de lycéens de tous milieux pour les sensibiliser à l’art oratoire. Le but : révéler leurs ambitions scolaires et personnelles, au nom de l’égalité des chances.

Ce tour se déroulera sur la période mai-juin 2019 dans six régions : Île-de-France, Nord-Pas-de-Calais Picardie, Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, Bourgogne Franche-Comté et Auvergne-Rhône-Alpes.

fraternite-generale.fr

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles