L'anesthésiste de Besançon a-t-il voulu tuer une ex-collègue ?

Frédéric Péchier est actuellement placé sous contrôle judiciaire.[AFP]

Au coeur d'une vaste affaire d'empoisonnements, l'anesthésiste Frédéric Péchier, placé sous contrôle judiciaire, a-t-il voulu tuer une ancienne collègue ? C'est ce que laissent à penser des informations révélées par France Bleu Besançon.

Selon le récit qu'elle a rapporté à la radio, Catherine Nambot, l'une de ses ex-collaboratrices, devait en 2016 se faire opérer de l'épaule à la clinique Saint-Vincent de Besançon.

A l'époque, Frédéric Péchier est prévu pour effectuer l'anesthésie, mais un ami de Catherine Nambot se propose au dernier moment de lui injecter le produit pour l'endormir. Elle accepte puis se fait opérer dans la foulée, prenant du coup la place d'une autre patiente.

Si l'opération de Catherine Nambot se déroule sans anicroche, il n'en va pas de même pour la deuxième personne à passer sur la table d'opération. Car après s'être vue administrée la poche de produits anesthésiques destinée initialement à Catherine Nambot, la patiente est victime d'un arrêt cardiaque fatal.

Une coïncidence étrange qui interpelle aujourd'hui la justice, d'autant que les relations entre les deux collègues étaient plutôt fraîches.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles