Tout savoir sur le programme du 75e anniversaire du Débarquement

L'absence d'Emmanuel Macron à la cérémonie internationale, le 6 juin à 18h30, est très commentée. [Photo d'illustration / Joel Saget / AFP].

Ce jeudi 6 juin, la France commémore le 75e anniversaire du débarquement allié en Normandie. Une étape décisive dans la libération de l'Europe du joug nazi, lors de la Seconde guerre mondiale. Pour marquer l'événement, de nombreux chefs d'Etat, mais aussi des vétérans bientôt centenaires, sont attendus. Le programme.

Concrètement, les commémorations ont déjà démarré, ce mercredi 5 juin, avec une cérémonie britannique à Portsmouth (Royaume-Uni) en présence d'Emmanuel Macron et de la reine d'Angleterre, Elizabeth II

Ils ont assisté à l'embarquement des vétérans britanniques qui ont rejoint la France en bateau. 

Plusieurs chefs d'Etat ou de gouvernement des pays, à l'instar du président américain Donald Trump,  alliés ont participé à cette première étape.

La première pierre d'un mémorial britannique posée

Jeudi, le jeudi 6 juin à 8h30, le président de la République et la Première ministre britannique, Theresa May, seront à Ver-sur-mer (Calvados) pour assister à la pose de la première pierre d'un mémorial britannique, dans lequel Londres a investi quelque 23 millions d'euros, selon le maire de la commune.

Emmanuel Macron présidera ensuite à 16h30 une cérémonie française à Colleville-Montgoméry (Calvados). «Nous souhaitons honorer les vétérans français, le commando Kieffer en particulier mais également les résistants locaux et tous ceux qui ont participé ou subi la bataille de Normandie», a commenté Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées Florence Parly, faisant allusion aux civils victimes des bombardements alliés.

Près de 20.000 civils sont en effet morts lors de la bataille de Normandie en 1944 et près de 3.000 d'entre eux ont perdu la vie le 6 juin, soit presque autant que de militaires alliés ce jour-là.

La cérémonie internationale sans la présence d'Emmanuel Macron

Point d'orgue habituel des commémorations, la cérémonie internationale, qui se déroulera le 6 juin à 18h30 à Courseulles-sur-mer (Calvados), sera en revanche présidée par le Premier ministre Edouard Philippe, et non par le président de la République. Une première très commentée.

Cette absence d'Emmanuel Macron, officiellement pour une «question d'agenda», a d'ailleurs été critiquée par plusieurs responsables politiques locaux.

D'autres personnalités issues de la société civile, à l'image de Jean-Vincent Brisset, directeur de recherche à l'Iris, l'ont même qualifiée «d'irresponsable».

L’historien Marc Pottier, a souligné de son côté, que, cette année, ce sera «surement la dernière fois que l’on verra des vétérans présents».

A noter enfin que près de 3.000 personnes sont attendues à cette cérémonie, et que si Angela Merkel a été invitée, ce n'est pas le cas de Vladimir Poutine.

Le président de la République sera toutefois bel et bien présent avec le président Trump à la cérémonie franco-américaine, prévue elle aussi le 6 juin, vers 11h00 au cimetière américain de Colleville-sur-mer (Calvados), a confirmé Geneviève Darrieussecq.

Une cérémonie qui devrait être suivie d'une rencontre bilatérale «a priori à Caen», a-t-elle ajouté alors que le Premier ministre devrait recevoir en parallèle les autres chefs d'Etat à Bayeux ou également à Caen. Une information qui reste à confirmer.

Un important dispositif de sécurité déployé

Tous événements considérés, le dispositif de sécurité sera supérieur à celui du 70e anniversaire, a indiqué de son côté, le préfet du Calvados, Laurent Fiscus.

Comparé à 2014, pour le 70e anniversaire, L’Etat fait en effet face à une menace terroriste nouvelle et imprévisible, qui entre en considération dans l'organisation de l'événement.

Dans ce contexte, une zone de circulation régulée sera mise en place le 6 juin 2019, dans une portion délimitée du territoire, incluant l’ensemble des sites des cérémonies. Des itinéraires alternatifs seront bien sûr possibles pour circuler dans le département.

En termes d'affluence, de 10.000 à 12.000 personnes sont attendues, uniquement au cimetière américain. A titre de comparaison, en 2014, 8.000 personnes avaient assisté à la cérémonie internationale présidée par François Hollande et 8.000 à la cérémonie franco-américaine.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles