Paris : quels sont les 2 scooters électriques disponibles en free-floating dans la capitale ?

Cet été, une flotte de 5.600 scooters électriques en libre-service sera disponible à Paris. Cet été, une flotte de 5.600 scooters électriques en libre-service – Cityscoot et Coup – sera disponible à Paris. [© Cityscoot]

Depuis 2016, deux scooters électriques en libre-service sont disponibles en libre-service à Paris : Cityscoot et Coup. Rapidement adoptés, ils sont devenus des acteurs incontournables des nouvelles mobilités parisiennes. A tel point que les deux marques n'ont cessé de croître jusqu'à l'annonce de Coup d'arrêter son service.

Déployés au moment même où le nouveau Vélib' peinait clairement à remplacer l'ancien, les deux marques ont profité d'une relative agonie des alternatives «écolo» aux transports en commun surchargés pour faire leur place dans la capitale. 

Cityscoot

Avec 3.400 scooters disponibles en libre-service dans sept villes franciliennes (Paris (75), Levallois-Perret, Neuilly-sur-Seine, Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Montrouge et dernièrement Malakoff (92)), Cityscoot a su se rendre indispensable à ceux qui l'utilisaient.

Désormais disponible 24h/24 depuis le 1er mars, le service devrait augmenter sensiblement le nombre de ses locations. Depuis peu, le groupe a également augmenté ses prix de location, en passant à 29 centimes la minute (22 centimes la minute en abonnement). Soit 5,8 euros pour 20 minutes de location (4,4 euros pour 20 minutes de location en abonnement).

Coup

Grâce à une année couronnée de succès dans la capitale, Coup a tenu la distance derrière Cityscoot et promet de déployer 500 scooters supplémentaires, d'ici à l'été. Ce qui permet à la marque de jouir aujourd'hui d'une flotte de 2.200 scooters à Paris.

Mais le 25 novembre 2019, Coup a annoncé la fin de son service à Paris, ainsi qu'à Berlin et Madrid, «compte tenu d'un marché extrêmement concurrentiel et générant des coûts élevés», assurant que «le maintien des activités sur le long-terme s'avérait économiquement non viable».

Il reste néanmoins possible de louer l'un de ces 2.200 scooters électriques verts et noirs, «jusqu'à l'arrêt total du service». Mais plus pour longtemps.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles