Tout savoir sur Adrien Quatennens, le bras droit de Jean-Luc Mélenchon

Adrien Quatennens a su s'imposer comme une figure de l'Assemblée Nationale Adrien Quatennens a su s'imposer comme une figure de l'Assemblée Nationale[Lucas BARIOULET / AFP]

En deux ans à peine, le député de la 1ère circonscription du Nord est devenu l'une des figures incontournables de la France Insoumise (LFI), le parti de Jean-Luc Mélenchon. Le 22 juin dernier, il est même devenu le coordinateur du mouvement, soit l'équivalent d'un nouveau «numéro 2».

Une mission délicate 

De par son nouveau rôle de coordinateur de la France Insoumise, Adrien Quatennens devra restructurer un mouvement désemparé par la récente défaite lors des élections européennes. Avec 6,7% des voix, soit moins que Les Républicains ou Europe Écologie Les Verts, le parti doit se renouveler pour passer outre la déception. Il devra également trouver des solutions pour pallier au départ de certains cadres depuis le scrutin, comme Manon Le Bretton ou Charlotte Girard. 

Une preuve de réussite au sein du parti 

En 2017, alors inconnu du grand public, même s'il commençait à gravir les échelons, Adrien Quatennens obtient le poste de député dans le Nord avec seulement quarante voix d'avance sur le candidat de la République En Marche. Quarante voix qui pouvaient le laisser dans l'ombre, ou le propulser sur la scène nationale. Depuis, plusieurs coups d'éclat dans l'hémicycle lui ont ouvert la porte des plateaux télévisés, où il apparaît très régulièrement. La France Insoumise, qui était limitée en personnalités médiatiques avec des Jean-Luc Mélenchon, Alexis Corbière ou Danièle Obono, lui donne une opportunité rare d'apparaître à des heures de grandes écoutes. Son sang-froid et son sens de la punchline dans ces situations font partie des raisons qui ont poussé le président de LFI à lui donner plus de responsabilité au sein du mouvement, 18 mois seulement après son élection. Au point d'en surprendre plus d'un, comme Clémentine Autain qui «ne sait pas» comment il a obtenu ce poste de coordinateur.

Fidèle de Jean-Luc Mélenchon

Alors que le mouvement s'est segmenté depuis l'élection présidentielle, entre ceux qui souhaitent s'ouvrir au reste de la gauche et ceux qui ne le veulent pas, que certains cadres s'en vont ou critiquent ouvertement la gestion du mouvement par Jean-Luc Mélenchon, le jeune député de 29 ans ne lui a jamais fait défaut. Il n'a officiellement pas pris parti quant à une ouverture aux autres formations politiques, et défends corps et âmes les bilans de la France Insoumise dans les victoires ou les défaites. Même quand son mentor s'énervait en conférence de presse ou lors des perquisitions, il était toujours présent, imperturbable. Une position qui n'a pu que plaire à Jean-Luc Mélenchon, qui perdait énormément de points dans les sondages à cette période. 

Bientôt maire de Lille ? 

Pouvant difficilement faire mieux que ce poste de coordinateur au sein de la France Insoumise, Adrien Quatennens viserait désormais la mairie de Lille. Aux mains du Parti Socialiste depuis 1955, avec Martine Aubry en poste depuis 2001, il s'agirait d'une prise de choix. En s'emparant de cette ville il pourrait non seulement prouver que la France Insoumise n'est pas devenu un parti parmi les autres, mais aussi qu'il est capable d'affronter les yeux dans les yeux les historiques de la politique française. D'une pierre deux coups, avant de viser encore plus haut ?

À suivre aussi

Liban : une situation de plus en plus tendue
Mouvement social Liban : une situation de plus en plus tendue
Municipales 2020 : Isabelle Balkany en campagne, malgré la condamnation
Justice Municipales 2020 : Isabelle Balkany en campagne, malgré sa condamnation
Rachida Dati : «Ce droit de retrait, le fondement juridique est discutable»
Politique Rachida Dati sur les perturbations SNCF : «Le fondement juridique du droit de retrait est discutable»

Ailleurs sur le web

Derniers articles