Le Mondial de tonte de moutons commence ce jeudi en France

Les Néo-Zélandais, passés maître dans cette tâche et partent favoris. [Photo d'illustration / MARTIN BUREAU / AFP].

Le 18e championnat du monde de tonte de moutons commence ce jeudi 4 juillet et pour quatre jours au Dorat (Haute-Vienne). C'est la première fois que cet événement, qui existe depuis 1977, a lieu en France.

Au total, plus de 5.000 moutons et 320 compétiteurs venus de 34 pays, du Japon à la Norvège en passant par l'Afrique du Sud ou les îles Cook, vont s'affronter dans trois catégories : la tonte de moutons à la machine ou aux forces (ciseaux), et au tri de laine.

«Un championnat du monde, c'est tellement grandiose, tellement spectaculaire qu'on voulait faire découvrir ça aux Français», affirme Christophe Riffaud, président de l'Association pour le mondial de tonte de moutons, organisatrice de l'événement.

Une préparation digne d'un événement sportif

«Nous voulons montrer ce métier qui a un côté sportif», ajoute ce tondeur professionnel. A telle enseigne que le championnat se prépare même à la manière des grands sportifs.

En ce sens, les compétiteurs travaillent l'endurance, la souplesse - en particulier du dos - mais aussi le mental avec du yoga ou de la méditation. Sans, bien sûr, oublier la vitesse.

C'est ainsi que, pour la finale de la tonte à la machine, qui, elle, aura lieu le dimanche 7 juillet, 20 agneaux doivent être tondus entre 12 et 16 minutes.

Néanmoins, la qualité de la tonte sera privilégiée par les juges. La laine doit ainsi être coupée en une seule fois, sans blesser l'animal. Et gare à ceux qui ne respecteraient pas les règles car ils s'exposent à des pénalités.

La Nouvelle-Zélande favorite

Enfin, à savoir également que les Néo-Zélandais partent favoris. Pour mémoire, en 2017, ils avaient déjà remporté à domicile le mondial dans la catégorie tri de laine et tonte machine et l'Afrique du Sud, elle, avait remporté celle des forces.

En France, où personne n'a jusqu'à présent été en finale d'un championnat du monde, 200 tondeurs sont regroupés au sein d'une association, principalement en Occitanie et en Nouvelle-Aquitaine.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles