Pourquoi parle-t-on d'un «bon samaritain» ?

Une expression qui provient d'un passage de la Bible.[© a. weber/sipa]

Lorsqu’une personne se montre très charitable, on dit parfois qu’elle joue les «bons samaritains». Une expression dont l’origine est très ancienne, puisqu’elle est tirée de la Bible.

Et plus précisément de l’Evangile selon Luc, où Jésus s’explique sur l’importance d’aimer son prochain pour obtenir la vie éternelle. A un médecin qui lui demande  «Qui est mon prochain ?», le Christ répond avec la parabole du «bon samaritain».

Celui-ci était un habitant de la Samarie, une région de l’ancien royaume d’Israël. Par compassion, l’individu a décidé d’aider un juif gravement blessé par des brigands et laissé sur le bord d’un chemin dans le plus complet dénuement.

Alors que les Samaritains et les juifs étaient réputés pour se détester à cette époque, il l’a soigné et lui a remis de l’argent. Une bonne action qui a inspiré l’expression actuelle.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles