Paris : le futur quartier Maine-Montparnasse dévoilé

Le quartier transformé en «forêt urbaine». Le quartier transformé en «forêt urbaine». [© RSHP Architects]

«La transformation de Montparnasse se poursuit», s'est réjoui Jean-Louis Missika, l'adjoint à la mairie de Paris en charge de l'urbanisme et des projets du Grand Paris, à l'occasion de la présentation ce jeudi 11 juillet du projet lauréat pour la transformation du quartier.

«Une forêt urbaine, une rue piétonne et des immeubles en bois au cœur du futur quartier Montparnasse» viendront notamment transformer cet espace qui gravite depuis toujours autour de la gare Montparnasse, à Paris, et ce, selon l'élu, «pour en finir avec l'urbanisme de dalle et l'asservissement de la ville à l'automobile».

capture_decran_2019-07-15_a_15.37.02_5d2c895693480.png

Le réaménagement du quartier Maine-Montparnasse a été confié à l’agence d'architectes Rogers Stirk Harbour + Partners (RSHP), afin d'y créer «une grande continuité piétonne de la rue de Rennes à la gare Montparnasse», «avec la plantation de 2.000 nouveaux arbres».

Pour la municipalité parisienne – qui porte l'ambition de «donner une nouvelle cohérence à l'ensemble du quartier» – celui-ci nécessitait en effet «d’être apaisé, végétalisé et adapté aux usages contemporains».

Concrètement, une «forêt urbaine» doit y être plantée, alors que la priorité sera donnée «aux mobilités douces», avec des portions de voiries rendues aux piétons et mieux desservies par les transports en commun. «Les riverains et visiteurs pourront découvrir ce quartier à l'air libre plutôt que dans un centre commercial fermé comme c'est le cas aujourd'hui», s'est ainsi félicitée la mairie.

La forme urbaine la plus écologique

«Nous avons choisi ce projet à l'unanimité car il présentait la forme urbaine la plus écologique, avec une réutilisation des structures existantes du centre commercial, la plantation d'une forêt urbaine et un grand espace public très clair de la rue de Rennes à la gare» a souligné Jean-Louis Missika à ce sujet.

Mais rien n'est gravé dans le marbre encore, puisqu'une importante concertation doit démarrer, avec une première réunion en septembre. Par la suite, différents rendez-vous participatifs ouverts à tous seront organisés, avant que le calendrier définitif ne soit précisé.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles