Hong Kong : des manifestants forment une chaîne humaine à travers la ville

A l'image de la «Baltic Way» de 1989, les manifestants hongkongais ont formé ce vendredi soir une chaîne humaine à travers la ville. [© Lillian SUWANRUMPHA / AFP]

Main dans la main contre le gouvernement pro-Pékin. Des manifestants pro-démocratie ont formé une chaîne humaine qui serpentait vendredi soir à travers Hong Kong, comme en témoignent plusieurs vidéos publiées sur les réseaux sociaux.

Au pied des gratte-ciel parés de leurs éclairages irisés et dans les quartiers commerçants de la célèbre baie de Hong Kong, ils étaient ainsi des milliers à se tenir la main ou à brandir la torche de leurs téléphones portables. Selon un internaute, la chaîne s'étendrait sur 32 kilomètres et une quarantaine de stations de métro.

Une scène poignante qui survient trente ans jour pour jour après la célèbre «Baltic Way», chaîne que les pays baltes (l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie) avait organisée pour recouvrer leur indépendance de l'URSS en 1989. Plus d'un million de personnes s'étaient alors donné la main sur quelque 700 km.

«Montrer que nous sommes toujours unis»

Preuve que la «Voie balte» inspire toujours les militants à travers le monde, la chaîne humaine de Hong Kong, lancée par les manifestants actifs sur les médias sociaux, est la dernière création du mouvement pro-démocratie en près de trois mois de protestations qui ont fait basculer la région dans une crise politique sans précédent. Née en juin du rejet d'un projet de loi autorisant les extraditions vers la Chine, la mobilisation a depuis élargi ses revendications et ses modes d'action.

«Nous avons essayé des marches traditionnelles, nous avons essayé des actes plus militants – bien que je ne sois pas d'accord avec eux. Cette fois-ci, nous nous tenons par la main pour montrer que nous sommes tous toujours unis», a déclaré une manifestante prénommée Wing. «Ce faisant, nous montrons aux gens du monde entier la grande qualité des Hongkongais», explique de son côté Cat Law, une employée en logistique d'une soixantaine d'année. Et de conclure, optimiste : «Ce que les gens ont fait il y a 30 ans, nous pouvons aussi le faire.»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles