Paris : Airbnb continue d'agacer la municipalité

Les six «concerts intimistes» pouvaient accueillir 50 personnes et ont tous été complets. Les six «concerts intimistes» pouvaient accueillir 50 personnes et ont tous été complets.[© Capture décran / Airbnb]

La municipalité est encore montée au créneau ce mardi 10 septembre, par la voix de Ian Brossat, l'adjoint parisien en charge du logement, qui s'est insurgé qu'un concert soit organisé par Airbnb au Louvre (1er).

Dans une lettre adressée au ministre de la Culture, Franck Riester, l'élu parisien déplore qu'un «nouveau partenariat promotionnel» ait été passé entre le musée du Louvre et Airbnb, jugeant «cette utilisation répétée du patrimoine public par un géant du numérique à des fins commerciales [...] désastreuse et choquante».

En mai dernier, Airbnb avait déjà privatisé le célèbre musée parisien pour y organiser un jeu-concours, où le gagnant remportait un dîner devant la Joconde et une nuit au Louvre. C'est désormais une série de six concerts que le géant américain a organisé au Café Richelieu, cour Napoléon, que Ian Brossat dénonce, dont le dernier a lieu ce vendredi 13 septembre.

Qualifiés de «concerts intimistes», ces rendez-vous ont pourtant le don d'énerver l'adjoint au logement, qui regrette que «ces opérations publicitaires acceptées par l'Etat visent à faire rayonner une multinationale de la Silicon Valley à travers l'un des symboles de la France».

«Aux yeux des Parisiens [...] comme des PME françaises, vous comprendrez que de tels partenariats financiers puissent mettre en doute la volonté du gouvernement d'obtenir d'Airbnb le respect des réglementations», ajoute-t-il dans sa lettre.

A la mairie, on tient le même discours. «LREM va devoir clarifier sa position, d’un côté le mouvement prétend vouloir réguler la multinationale, de l’autre il autorise de tels partenariats financiers», aurait communiqué la municipalité à RTL.

Reste encore à connaître les modalités de ce partenariat, qui engage également le café Richelieu et Nova, car il n'est pas interdit d'organiser des concerts dans des lieux privés. Facturés 20 euros par personne, les 6 rendez-vous ont en tout cas affiché complet.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles