Le gilet jaune Maxime Nicolle annonce qu’il va obtenir sa carte de presse

«Oui, je vais avoir le droit d’avoir une carte de presse trois mois après la date de mon entrée chez Quartier Général», a expliqué Maxime Nicolle dans sa vidéo. «Oui, je vais avoir le droit d’avoir une carte de presse trois mois après la date de mon entrée chez Quartier Général», a expliqué Maxime Nicolle dans sa vidéo. [Capture Twitter]

Maxime Nicolle, figure du mouvement des gilets jaunes, a annoncé, dans une vidéo, qu’il allait très probablement obtenir sa carte de presse.

Et pour cause, l'homme fait désormais partie de l'équipe de «QG, le média libre», une nouvelle web-télé militante lancée en juin par l'ex-directrice adjointe de «L'Obs», Aude Lancelin.

«Pour avoir une carte de presse il faut travailler trois mois pour une agence de presse ou pour un média, et il faut que le montant du revenu soit au minimum la moitié des revenus que j’avais avant. Donc en l’occurrence comme je touche 500 balles, et que là je vais toucher un peu plus de mille euros, oui, je vais avoir le droit d’avoir une carte de presse trois mois après la date de mon entrée chez Quartier Général», a expliqué Maxime Nicolle dans sa vidéo.

La Commission de la Carte d’Identité des Journalistes Professionnels (CCIJP) explique en effet sur son site web que pour attribuer une carte de presse, elle est amenée à rechercher, pour chaque demande examinée :

- s'il s'agit bien d'une occupation principale et régulière (3 mois consécutifs pour une première demande)

- si celle-ci procure au postulant l'essentiel de ses ressources soit plus de 50%

- si les activités du demandeur s'exercent bien dans le cadre de la profession, ce qui entraîne en réalité deux questions : quelle activité ? Dans quel type d'entreprise ?

Maxime Nicolle a donc effectivement toutes les chances d'obtenir sa carte de presse dans le cadre de ses fonctions dans ce média.

«Sérieusement, c'est possible cette imposture ?»

Sur Twitter, l'annonce n'a pas fait que des heureux. «Sérieusement, c'est possible cette imposture ?», s'est exclamée l'internaute qui a partagé la vidéo.

Le mot «imposture» est revenu souvent dans les commentaires des twittos.

D'autres encore se sont montrés moqueurs.

 

À suivre aussi

entretien Immigration, communautarisme, voile : Emmanuel Macron s'explique dans Valeurs actuelles
Médias Mort de Jacques Chirac : les chaînes bousculent leurs programmes
Nos conseils pour repérer les infox
Médias Nos conseils pour repérer les infox

Ailleurs sur le web

Derniers articles