Une femme condamnée pour avoir tué son compagnon à coups de masse

La sexagénaire a expliqué avoir simplement voulu faire taire son conjoint.[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

Une femme âgée de 68 ans a été condamnée samedi 12 octobre à douze ans de réclusion criminelle pour avoir assassiné son compagnon le 23 août 2014, à Saint-Vincent-le-Bresse (Saône-et-Loire).

Cinq jours d’audience ont été nécessaires pour juger la sexagénaire, qui a expliqué à la barre qu’il s’agissait d’un accident, rapporte le Journal de Saône-et-Loire. En parlant d’altération du discernement, son avocate a elle aussi plaidé que sa cliente n’avait pas eu l’intention de tuer celui qui partageait sa vie depuis quarante ans.

Pendant son procès, Marie-Claude Bouery a relaté les violences et les coups qu’elle a subis durant de longues années, ses tentatives de suicide et les difficultés financières du couple, qui ne payait plus le loyer de leur maison depuis onze ans. Elle a aussi décrit la journée du drame. Celui-ci serait survenu après une nouvelle dispute, où son compagnon l’aurait traité de «prostituée» en l’accusant d’avoir «dû continuer à coucher avec le propriétaire pour payer les loyers».

Elle a expliqué avoir reçu le premier coup de masse. «Ce jour-là, j’ai explosé. J’ai saisi la masse et j’ai tapé, tapé pour le faire taire», a-t-elle lancé, tout en continuant à se défendre d’avoir voulu donner la mort. «Si j’avais voulu le tuer, j’aurais pris le fusil», a-t-elle assuré.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles