L'intelligence artificielle a permis au gouvernement de récupérer 640 millions d'euros de fraude fiscale

Cette somme, récupérée par Bercy sur les neuf premiers mois de 2019, équivaut au double de celle récoltée sur l'ensemble de l'année 2018. [LOIC VENANCE / AFP].

Une bonne nouvelle pour les finances publiques. Selon une information révélée ce mercredi 23 octobre par Europe 1, le gouvernement a pu récupérer, sur les neuf premiers mois de l'année, 640 millions d'euros de fraude fiscale en recourant à l'intelligence artificielle.

Cette somme est tout simplement le double de celle qui avait pu être récoltée sur l'ensemble de l'année 2018 se félicite Bercy. Le responsable de cette cagnotte ? Une technologie appelée «Data mining», ou «exploration massive de données», en français.

Des données croisées à grande échelle

Celle-ci consiste à croiser toutes les informations données aux différents organismes publics et même, désormais, aux réseaux sociaux, cela dans le but de déceler d'éventuelles irrégularités.

Concrètement, si un contribuable déclare être domicilié en Suisse ou en Belgique, par exemple, mais que, dans le même temps, ses comptes Facebook ou autres permettent d'établir qu'il passe plus de la moitié de l'année en France, cela peut éveiller les soupçons.

Avec les autres dispositifs anti-fraude existants, il est donc de plus en plus difficile de jouer au chat à la souris avec le fisc. En ce sens, mieux vaut montrer patte blanche.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles