Marseille : un distributeur de billets donnait le double de la somme demandée

Le distributeur fou de billets de la Caisse d'Epargne a été pris d'assaut par les clients. La police a dû intervenir pour ramener le calme. Le distributeur fou de billets de la Caisse d'Epargne a été pris d'assaut par les clients. La police a dû intervenir pour ramener le calme. [Capture d'écran Google Street View]

C'était Noël avant l'heure à Marseille ce samedi 7 décembre. Pendant plusieurs heures, un distributeur automatique de billets de la Caisse d'Epargne un peu trop généreux donnait aux clients le double du montant demandé. De quoi provoquer une certaine agitation dans le quartier.

«Tu tapais 20 euros, il distribuait 40. C’était comme ça depuis le début de l’après-midi. Un truc de fou !», a raconté à La Provence un jeune homme qui a observé cette scène un peu surréaliste. Très vite, le message passe, via notamment les réseaux sociaux, faisant état d'un distributeur de cash fou dans le 14e arrondissement de la cité phocéenne. 

Résultat, des dizaines de personnes affluent vers le quartier, voulant eux aussi profiter de ce cadeau inattendu. «C'était quasiment l’émeute», a assuré à La Provence un témoin des faits. Selon un autre, «il y avait une file d’attente sur plus de 100 mètres !», les clients étant une centaine à attendre leur tour devant le distributeur, dans une ambiance tendue.

Appelée à l'origine pour un dysfonctionnement sur un distributeur dans un arrondissement voisin, la police est arrivée sur place dans la soirée, pour sécuriser les lieux. Comme le précise La Provence, il a fallu plusieurs équipages de fonctionnaires de la sécurité publique pour que la calme revienne, avant qu'un technicien ne soit dépêché pour mettre la machine hors d'usage.

Un problème qui vient selon la Caisse d'Epargne d' «une erreur d’approvisionnement des compartiments». Des billets de 20 euros auraient été disposés dans les caissons destinés aux billets de 10 euros. «Mais il n’y aura pas de jackpot !», a prévenu la banque. En effet, les clients qui ont profité du cadeau vont être prélevés du trop-perçu.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles