Le chien fait une crotte : il poignarde le maître

Le tribunal doit se prononcer le 28 novembre (image d'illustration). [CC / Joshua Ganderson]

Un jardinier quinquagénaire est en cours de jugement devant le tribunal d'Agen. Il lui est reproché d'avoir sévèrement blessé avec un couteau le propriétaire indélicat d'un chien qui venait de déposer un étron sur le trottoir.

 

Est-ce un mélange d'ébriété et de lassitude qu a conduit un jardinier d'Agen (Lot-et-Garonne) à blesser au couteau le maître d'un chien qui venait de se soulager sur trottoir ce 14 mai 2013, et à lui infliger une profonde entaille au bras ?

Au regard des éléments rassemblés en vue de son procès qui vient de s'ouvrir devant le tribunal d'Agen, une réponse positive à cette question semble possible.

 

Torts partagés ?

C'est en effet en sortant d'un bar où il avait consommé plusieurs bières que cette homme a vu rouge devant l'excrément brun. Mais l'alcool n'explique pas tout : jardinier de son état, le forcené passe une partie de son temps à ramasser dans la ville les crottes de chien abandonnées à l'encontre des règles de savoir-vivre élémentaires.

Les circonstances de l'altercation laisse en outre supposer que le propriétaire du chien ne serait pas exempt de tout reproche. Figure du quartier, connu des services de police, il n'aurait pas supporté les remontrances verbales du jardinier. C'est lui qui aurait brandi le premier une barre en fer, poussant le second à sortir sa lame.

 

Délibéré

En attendant le délibéré qui sera rendu le 28 novembre, l'avocat de la victime refuse l'argument de la légitime défense que brandit la défense du jardinier. Quant au procureur, il a rappelé que le prévenu ne pouvait se faire justice lui-même, rapporte La Dépêche.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles