Les automobilistes se disent prêts à acheter une voiture autonome

40 % imaginent discuter avec les autres passagers durant leur trajet. 40 % imaginent discuter avec les autres passagers durant leur trajet.[© Mercedes-Benz]

Toujours en test, les voitures autonomes semblent déjà entrer dans les mœurs. 55 % des habitants de quinze pays, dont 41 % de Français, se disent prêts à monter à bord et à lâcher le volant, selon une étude de l'Observatoire Cetelem de l'automobile publiée ce jeudi 17 décembre.

Cette enquête inédite, réalisée en collaboration avec TNS-Sofres, souligne avant toute chose que les trois quarts des automobilistes pensent que la voiture 100 % autonome sera une réalité dans un avenir proche. Ainsi, "81 % des automobilistes espèrent en utiliser une avant 10 ans, 52 % se projettent même d’ici à cinq ans", précise l'étude.

Si la majorité les sondés se dit séduit par le concept, les réponses varient toutefois d'un pays à un autre. Par exemple, 91 % des Chinois se déclarent intéressés, contre seulement 32 % des Américains. Et si près de sept Français sur dix (67 %) estiment que cette technologie sera une réalité dans les prochaines années, quatre sur dix (41 %) se disent prêts à s'assoir dans ce type de véhicules.

cetelem_1.jpg

Plus loin, l'étude s'intéresse à ce que les automobilistes et passagers feraient à bord d'une voiture autonome durant leurs trajets. La moitié songe ainsi à se divertir, en regardant des films sur une tablette ou en faisant usage de leur smartphone par exemple. 40 % s'imagine discuter avec les passagers et 37 % vont même imaginer dormir et un quart envisage d'en profiter pour travailler. Des chiffres révélateurs d'un degré de confiance important dans la technologie, puisque seuls 28 % déclarent qu'ils resteraient attentifs au trafic.

Une confiance dans les géants de l'informatique

Outre ces usages, se pose également la question de la légitimité des acteurs qui pourraient porter ce secteur. 62 % disent accorder leur confiance aux constructeurs automobiles traditionnels afin de proposer de tels véhicules. Un avis peu surprenant, d'autant que ces derniers sont déjà sur les rangs, à l'instar d'Audi et de Mercedes-Benz. Cependant, les firmes liées à l'informatique auront un rôle important à jouer. Ainsi 46 % des sondés croient aussi en leur savoir-faire dans la technologie nécessaire à rendre les voitures plus intelligentes. Apple et Google sont d'ailleurs cités par les sondés, puisque "48 % se disent prêts à acheter" de futures Google Car et Apple Car, dont 37 % des Français.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles