Le théâtre du Rond-Point lance son festival de magie

Dans «Wade in the water», programmé du 3 au 13 mai, les corps lévitent comme par magie. [©Clément Debailleul]

Le théâtre du Rond-Point se métamorphose en temple de l'illusion et inaugure, dès ce mercredi et jusqu'au 31 mai, son premier festival de magie.   

Mais pas n'importe quelle magie. Exit le magicien en cape noire traditionnelle. Alors que le genre ne cesse de se renouveler ces dernières années, durant un mois le théâtre de Jean-Michel Ribes se consacrera à la magie nouvelle. Un mouvement né en 2000 qui s’émancipe des tours classiques tout en puisant dans ses codes pour détourner le réel avec poésie y associant aussi bien les arts du cirque, du théâtre que de la danse. Un rendez-vous qui donnera à voir des propositions audacieuses articulées autour de trois spectacles et trois soirées exceptionnelles. 

Les meilleurs représentants du genre y tiendront le haut de l'affiche. Yann Frisch, artiste multi-récompensé a ainsi installé dans les jardins du Rond-Point son camion-théâtre, un semi-remorque pouvant accueillir 80 personnes, qu'il inaugure avec «Le paradoxe de Georges», un spectacle de cartomancie. La compagnie 14:20, à l’origine de ce mouvement, reprend quant à elle «Wade in the water», du 3 au 13 mai. Ce récit poignant met en scène un jeune homme condamné par la maladie dont le corps flotte, vole, lévite de façon spectaculaire sur une musique spécialement imaginée par Ibrahim Maalouf.

Autre figure emblématique, Etienne Saglio réservera avec «Les limbes» une véritable épopée fantasmagorique truffée d’illusions tout simplement incroyables. Un spectacle donné du 17 au 31 mai qui, comme toutes les autres créations, offre un nouveau regard sur la magie. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles