Running : les clés d’une bonne foulée

[Mizuno Mallorca]

La course à pied s’accompa­gne toujours de principes de base essentiels. A fortiori si l’on est dans une logique de progression.

 

La régularité et la variété sont les deux éléments clé d’une bonne pratique. Régularité en installant ses sorties dans la vie quotidienne. Car pour pouvoir progresser, l’organisme doit être sollicité régulièrement, deux à trois entraînements par semaine semblent être un minimum pour obtenir des progrès durables dans le temps selon les experts.

Cela peut simplement passer par une sortie de 30 minutes tous les deux à trois jours qui reste plus efficace qu’une seule sortie hebdomadaire.

La variété est l’autre point important : ne pas systématiquement courir à la même allure. De nombreux exercices (ou jeux de course) existent, alternant des phases courues à différentes allures et des phases de récupération. C’est l’entrée vers l’entraînement en fractionné que de nombreux coureurs pratiquent. Cette méthode d’entraînement permet au coureur de développer de nombreuses capacités selon les spécialistes.

 

Le choix des chaussures

Si l’entraînement est évidemment un facteur prépondérant dans la réussite et la progression du joggeur, il ne faut pas pour autant négliger l’équipement, à commencer par les chaussures qui doivent impérativement être conçues pour cette pratique.

Des chaussures mal adaptées seront la source de nombreuses blessures, il est nécessaire d’être conseillé lorsqu’on ne connaît pas les produits. Plusieurs enseignes spécialisées permettent de guider le coureur vers la bonne chaussure à porter.

Sur le plan du textile, le confort doit être la priorité. La technique a maintenant beaucoup évolué et propose des produits respirants et légers, permettant d’évacuer la transpiration et de rester au sec. C’est un confort non négligeable auquel le coureur à pied s’habitue très vite car cela lui permet d’éliminer toutes les petites gênes pour se concentrer uniquement sur sa foulée.

 

Recueillir ses paramètres

S’ils ne sont pas indispensables pour débuter, les appareils connectés ont de nombreux atouts qui permettent notamment de suivre sa progression concrètement grâce à un ensemble de données (vitesse de course, nombre de kilomètres parcourus, fréquence cardiaque...).

Cela peut être un vrai plus pour les coureurs qui sont maintenant nombreux à partager leurs activités sur des plates-formes de réseaux sociaux dédiées. Utilisés à bon escient, ces appareils permettent de mieux calibrer certaines séances d’entraînement. Peu encombrants, ils sont des compagnons de course qui peuvent s’avérer très utiles.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles