31 arrestations après un vol de diamants survenu en février

Le 18 février dernier, la Belgique connaissait l’un de ses plus gros casses. Une équipe de malfaiteurs avait braqué un fourgon blindé contenant des diamants. Leur butin s’élevait à 38 millions d’euros. La police a interpellé hier et aujourd’hui 31 personnes suspectées d’avoir participé à l’attaque.

Aéroport de Bruxelles, 18 février. Huit hommes déguisés en policiers et lourdement armés débarquent en voiture sur le tarmac et attaquent un fourgon de la Brink’s, en charge de la sécurité de la cargaison de joyaux à destination de Zurich.

L’attaque semble avoir été méticuleusement préparée car en une dizaine minutes, l’affaire est pliée et les braqueurs repartent avec leur butin sans faire de blessés et sans encombre. Jusqu’à aujourd’hui.

Les suspects ont été appréhendés dans plusieurs pays. Vingt-quatre d’entre eux ont été arrêtés en Belgique, six en Suisse et un en France. Ce coup de filet résulte d’une importante opération de coopération des polices belge, française, luxembourgeoise et suisse. Par ailleurs, la brigade de répression de Genève à procéder à huit autres interpellations.

Le Français arrêté a, selon les premiers éléments, un lourd passé judiciaire et aurait directement participé à l’attaque. La plupart des suspects arrêtés sont connus des services de police et auraient tous entre 30 et 50 ans.

Lors des perquisitions qui ont suivis les arrestations, une partie de la cargaison volée a été retrouvée en Suisse. De fortes sommes d’argent ainsi que des véhicules de luxe ont également été saisis en Belgique.

À suivre aussi

Justice Deux personnes interpellées dans l'enquête sur l'attentat de Strasbourg
Faits divers Chambéry : un homme tué d’une quarantaine de coups de couteau dans le dos, un mineur interpellé
Santé Six salariés sur 10 dérangés par le bruit au travail selon une étude

Ailleurs sur le web

Derniers articles