Guinée: l'épidémie de fièvre Ebola "sous contrôle"

Des membres de la Croix Rouge guinéenne à Conakry, lors d'une campagne de sensibilisation aux dangers du virus Ebola, le 11 avril 2014 [Cellou Binani / AFP/Archives] Des membres de la Croix Rouge guinéenne à Conakry, lors d'une campagne de sensibilisation aux dangers du virus Ebola, le 11 avril 2014 [Cellou Binani / AFP/Archives]

L'épidémie de fièvre hémorragique en partie due au virus Ebola, qui a fait plus de 100 morts en Guinée depuis janvier, est "sous contrôle", a déclaré lundi le ministre guinéen des Affaires étrangères Francois Fall.

"Nous sommes heureux de dire que nous avons contrôlé la propagation de l'épidémie" de fièvre hémorragique, a déclaré M. Fall à la presse à l'issue d'une rencontre avec son homologue sud-africain Maite Nkoana-Mashabane à Pretoria.

"Nous avons même réussi à guérir quelques-uns des malades atteints", a-t-il ajouté.

Depuis le début de l'année, 168 cas de fièvre hémorragique, dont 106 mortels, ont été recensés en Guinée. Sur ces 168 cas, 71 ont été confirmés par des analyses en laboratoire comme étant dus à Ebola, selon le dernier bilan communiqué lundi par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

La Guinée a "bénéficié de l'aide de la communauté internationale pour arrêter la propagation de l'épidémie", a indiqué M. Fall.

Il a expliqué que des mesures strictes avaient été prises pour empêcher son extension, incluant des contrôles sanitaires spécifiques pour toute personne entrant en Guinée ou sortant du territoire guinéen.

Le virus Ebola, hautement contagieux s'est propagé au Liberia voisin, où cinq cas ont été confirmés (sur 25 cas suspects de fièvre hémorragique, dont 12 mortels d'après les derniers chiffres du gouvernement libérien).

Des cas suspects de fièvre hémorragique ont été signalés en Sierra Leone et au Mali, mais les tests à l'Ebola se sont révélés négatifs.

À suivre aussi

Thuli Madonsela, la médiatrice sud-africaine, engagée dans un implacable bras de fer contre le président jacob Zuma, photographiée à son bureau le 28 aout 2014 à Pretoria [Gianluigi Guercia / AFP]
AfSud Thuli Madonsela, la Dame de fer sud-africaine qui ose réclamer des comptes au président
Photo d'archives du 11 janvier 2014 montrant la plage de Camps bay, l'un des quartiers touristiques près de Cape Town [Rodger Bosch / AFP/Archives]
AfSud Afrique du Sud : l'accès aux visas se durcit
Un jeune garçon participe le 7 août 2014 sur la plage de Monwabis dans la banlieue du Cap aux activités de Waves for Change ("des vagues pour changer"), une ONG fondée par le surfeur britannique Tim Conibear [Rodger Bosch / AFP]
AfSud Le surf comme antidote à la misère des township du Cap

Ailleurs sur le web

Derniers articles