Afrique du Sud: signature imminente de la fin de grève dans le platine

Rassemblement de mineurs de platine en grève au stade Wonderkop de Marikana, en Afrique du Sud, le 12 juin 2014 [Muhajid Safodien / AFP] Rassemblement de mineurs de platine en grève au stade Wonderkop de Marikana, en Afrique du Sud, le 12 juin 2014 [Muhajid Safodien / AFP]

Le compromis salarial accepté par les mineurs sud-africains pour mettre fin à la grève historique des grandes mines de platine devait être signé mardi en début d'après-midi à Johannesburg, capitale économique de l'Afrique du Sud, a-t-on appris de source syndicale.

"La signature aura lieu à 13H00 (11H00 GMT) et après, nous nous adresserons aux médias", a indiqué à l'AFP Jimmy Gama, trésorerier du syndicat Amcu, à l'origine de ce mouvement inédit par sa durée de cinq mois, sa radicalité et son retentissement politique.

La veille, lors d'un meeting de mineurs près de Rustenburg, au coeur de la région de production du platine, métal précieux utilisé par l'automobile et la joaillerie, le président d'Amcu Joseph Mathunja avait déclaré la grève "officiellement terminée" et annoncé la reprise du travail pour mercredi, sous les cris d'approbation des grévistes.

Du côté patronal, aucun des porte-parole interrogés n'a souhaité communiquer le lieu ou l'heure de la signature de cet accord salarial très attendu, même si l'activité extractive ne devrait pas revenir à la normale avant un moment, d'ici octobre selon un économiste.

Depuis le début du mouvement, Amcu réclamait 12.500 rands de salaire de base pour les moins qualifiés, une forte hausse (+150%) mais aussi un montant symbolique puisque c'est celui revendiqué depuis la tuerie de Marikana (nord), le 16 août 2012, lorsque la police avait abattu 34 mineurs en grève.

M. Mathunjwa a admis lundi que tous les mineurs n'obtiendront pas la somme demandée, même au bout des trois années sur lesquelles porte l'accord en passe d'être signé. "Mais beaucoup vont facilement l'atteindre", a-t-il assuré.

Politiquement, le conflit, après une vague de grèves sauvages en 2012 qui avait fait une soixantaine de morts, signe la poussée d'un courant syndical hostile au parti ANC au pouvoir, qui pourrait donner le ton des prochaines négociations salariales durant l'hiver austral, traditionnellement émaillées de grève à partir de juillet-août.

À suivre aussi

Thuli Madonsela, la médiatrice sud-africaine, engagée dans un implacable bras de fer contre le président jacob Zuma, photographiée à son bureau le 28 aout 2014 à Pretoria [Gianluigi Guercia / AFP]
AfSud Thuli Madonsela, la Dame de fer sud-africaine qui ose réclamer des comptes au président
Photo d'archives du 11 janvier 2014 montrant la plage de Camps bay, l'un des quartiers touristiques près de Cape Town [Rodger Bosch / AFP/Archives]
AfSud Afrique du Sud : l'accès aux visas se durcit
Un jeune garçon participe le 7 août 2014 sur la plage de Monwabis dans la banlieue du Cap aux activités de Waves for Change ("des vagues pour changer"), une ONG fondée par le surfeur britannique Tim Conibear [Rodger Bosch / AFP]
AfSud Le surf comme antidote à la misère des township du Cap

Ailleurs sur le web

Derniers articles