Un parachutiste meurt écrasé à Cayenne

Le 35ème Régiment d’artillerie parachutiste (RAP) de Tarbes.[CC / Wikipedia]

Un militaire du 35ème Régiment d’artillerie parachutiste (RAP) est décédé mercredi à Cayenne (Guyane française) après avoir été écrasé quatre jours auparavant par une voiture.

 

Un militaire de 35 ans du RAP est mort mercredi à l’hôpital de Cayenne. Ecrasé volontairement par le conducteur d’un véhicule, il avait été sérieusement blessé samedi soir.

Ce jour-là, une violente rixe avait éclaté dans une boîte de nuit de Kourou entre des militaires et des civils. En sortant de la discothèque, "un des civils est alors parti en courant de la discothèque, pris en chasse par un groupe de militaires", a expliqué le procureur de la République de Cayenne Ivan Auriel.

 

Un demi-tour pour écraser le militaire

Un homme et une femme seraient alors montés dans un 4x4 pour tenter de porter secours au fuyard. La conductrice aurait retrouvé la trace des militaires et auraient percuté deux d’entre eux « qui défiaient le véhicule » selon les propos du procureur.

L’homme présent à ses côtés aurait ensuite pris le volant, fait demi-tour, puis roulé volontairement sur l’un des deux soldats toujours à terre et décédé ce mercredi.

Les deux chauffards ont tous les deux été mise en examen pour "tentative de meurtre" et placés en détention provisoire.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles