Les réactions politiques après le sommet de Minsk

Bruno Le Roux député PS fait partie des politiques ayant réagi à l'accord de paix.[©PierreAndrieu/AFP/Archives]

Voici des réactions politiques sur l'accord intervenu à Minsk entre Kiev et les rebelles séparatistes:

 

- Marielle de Sarnez, députée européenne MoDem: "Je salue l'esprit de responsabilité qui a prévalu à Minsk et le rôle joué par la France et l'Allemagne, au nom de l'Union européenne, pour obtenir cet accord politique global. C'est un espoir qui demeure toutefois fragile et exige des concessions sérieuses de la part des deux parties. Moscou doit impérativement montrer sa volonté de retirer son soutien direct et indirect aux forces armées séparatistes. Kiev doit convaincre de ses réelles dispositions à consentir davantage d'autonomie à la population russophone dans le cadre institutionnel ukrainien. L'Union européenne doit venir maintenant conforter ce résultat et prendre ses responsabilités face à un conflit qui concerne d'abord et avant tout l'Europe. L'économie ukrainienne est au bord de l'asphyxie et a besoin d'une aide d'urgence. Quant à la Russie, elle devra retrouver son statut de partenaire naturel de l'Europe dès lors qu'elle se sera conformée à ses engagements" (communiqué).

 

- Didier Guillaume, président du groupe PS au Sénat: "Cet accord doit maintenant être respecté pour s'en réjouir pleinement. Les discussions devront se poursuivre dans les mois à venir pour que ce conflit sanglant s'arrête complètement. Le chemin de la paix est long, la France et l'Allemagne ont permis de sortir de l'impasse. Le chef de l'Etat a tenté une solution de dernière chance il y a une semaine, elle aboutit aujourd'hui à un espoir de paix qui avait disparu. Relancer les négociations était risqué. La paix et l'Europe en sortent renforcés" (communiqué).

 

- Hervé Maurey (UDI-UC), président du groupe d'amitié France-Ukraine au Sénat: "Je suis satisfait qu'un accord a été signé. J'espère qu'il va être concrètement respecté contrairement à celui de septembre. Le fait que l'accord est global avec un volet politique permet d'être plus confiant. Je suis satisfait de voir que la France qui était en retrait très longtemps sur ce dossier par rapport à l'Allemagne a joué un rôle important. Cet accord nécessite à présent que la France confirme son engagement en signant l'accord d'association entre l'UE et l'Ukraine" (déclaration à l'AFP).

 

- Bruno Le Roux, président du groupe des députés PS: "L'accord de paix trouvé à Minsk est un grand espoir pour l'Ukraine et pour toute l'Europe. Il ouvre la voie à un arrêt des combats et pose les bases d'un règlement politique global. Beaucoup reste à faire pour que cet accord devienne une réalité durable. Mais il faut saluer le rôle déterminant joué par le président François Hollande et la chancelière Angela Merkel. C'est à leur initiative que l'Ukraine et la Russie ont accepté de négocier. C'est leur médiation qui a permis de trouver le chemin de la paix" (communiqué).

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles