Tunisie : le tourisme frappé de plein fouet

L'attentat pourrait coûter 450 millions d'euros à la Tunisie. [Fethi Belaid / AFP/Archives]

L'attentat de Sousse, qui a fait trente-huit morts le 26 juin dernier, porte un coup énorme à l'économie de la Tunisie.

 

La Tunisie mettra du temps à se relever. L’attaque perpétrée sur une plage et un hôtel de Sousse vendredi dernier pourrait ainsi coûter 450 millions d’euros au secteur du Tourisme pour la seule année en cours, a estimé ce mardi la ministre du Tourisme, Selma Elloumi Rekik. Et comme l’a rappelé cette dernière, «si ce secteur s’écroule […], l’économie s’écroule». Une série de mesures d’urgences a ainsi été annoncée pour tenter de stopper l’hémorragie.

Des «prêts exceptionnels» seront ainsi accordés aux professionnels du secteur pour financer l’activité des établissements touristiques pour les saisons 2015 et 2016. La taxe de sortie du territoire de 30 dinars (13,7 euros) imposée l’an dernier aux étrangers non-résidents devrait également être supprimée. Evoquant l’attaque qui a causé la mort de 38 personnes, le président tunisien Béji Caïd Essebsi a reconnu que les forces de l’ordre n’avaient pas anticipé un attentat sur une plage.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles