FBI : l'agent détournait de l'héroïne pour son usage

Ses proches ont trouvé des résidus d'héroïne dans sa voiture. [Joe Skipper / Getty Images North America / AFP]

Un agent prometteur du FBI a été renvoyé pour avoir détourné des saisies de drogues et provoqué la relaxe d’une trentaine de trafiquants, le tout pour assouvir sa propre dépendance à l’héroïne.

 

Matthew Lowry, 33 ans, était un agent modèle du FBI, et c’est sûrement ce qui a conduit à son licenciement. Selon Matt, c’est pour optimiser ses compétences qu’il se droguait. “L’ironie de la situation, c’est qu’il prenait de l’héroïne pour garder la condition physique nécessaire pour continuer à traquer les principaux trafiquants de drogues”, a expliqué son avocat à l’AFP.

Mais ce père d’un garçonnet de 18 mois qui voulait toujours travailler mieux, détruisait ses propres efforts en même temps. Il volait discrètement la drogue lors des perquisitions, ce qui contraignait les autorités à libérer les trafiquants faute de pièces à conviction.

 

Une trentaine de trafiquants libérés

De cette façon, plus d’une trentaine de trafiquants ont été relaxés, en particulier 14 inculpés d’un important réseau de drogue entre la Californie et Washington, ainsi que 12 dealers d’héroïne et de crack en provenance de New York.

Par ailleurs, quatre narcotrafiquants condamnés à des peines allant jusqu’à cinq ans de prison réclament un non-lieu depuis que “la mauvaise conduite de Lowry a été dévoilée”.

Lowry a été démasqué lorsque ses proches ont trouvé dans sa voiture des résidus d’héroïne, des enveloppes décachetées et vidées de leur contenu, ou encore des munitions et des téléphones portables saisis en même temps que la drogue. Si sa femme se doutait bien de quelque chose, Matthew a toujours nié en bloc.

 

7 ans de prison

Fin mars, le jeune homme a plaidé coupable d’obstruction à la justice, falsification, transformation, destruction, dissimulation de pièces à conviction ainsi que de possession d’héroïne. Il encourt un minimum de 7 ans de prison.

Aujourd’hui, Lowry veut “raconter son histoire” pour aider les autres personnes dans son cas. Après avoir suivi une cure de désintoxication, le jeune homme qui ne pourra plus jamais être policier, est “effondré par les conséquences de sa conduite”, explique son avocat.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles