Pays-Bas : les moniteurs d’auto-école peuvent être payés en nature

Dans cette transaction, l'élève doit être consentant et majeur[Pierre Rudloff / Wikicommons]

Aux Pays-Bas, les moniteurs d’auto-école peuvent désormais échanger une leçon de conduite contre une prestation sexuelle. La question vient en effet d’être tranchée au Parlement.

Suite à l’intervention d’un député du parti conservateur Union Chrétienne sur la question de la prostitution dans ce milieu, les ministres de la Justice et des Transports hollandais sont montés au créneau pour soutenir la pratique et l’autoriser. Selon eux, les formateurs sont ainsi en droit de faire payer leur leçon en nature, du moment bien entendu que l’élève se révèle être majeur et consentant.

La raison avancée est que dans le cas présent, ce qui est proposé à la vente est un service et non du sexe, donc parfaitement légal dans le pays. En revanche, si c'est l’apprenti conducteur qui vend son corps pour recevoir un cours de conduite, la prestation tombe sous le coup de la loi.

Car si la prostitution est légale aux Pays-Bas, elle très est encadrée. Les péripapéticien(nes) sont ainsi considérés comme des travailleurs indépendants et doivent payer des impôts dans le cadre de leur activité.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles