Etats-Unis : 5.965 morts par armes à feu en 2016

En moyenne, ce sont plus de 30.000 personnes qui sont tuées chaque année aux Etats-Unis dans des incidents impliquant des armes à feu. Photo d'illustration. [CENGIZ YAR, JR. / AFP]

La fusillade qui a coûté la vie dans la nuit de samedi à dimanche à au moins 50 personnes dans un club gay à Orlando vient s'ajouter à la longue liste de morts par armes à feu aux Etats-Unis. Et elle relance, une fois de plus, le débat sur le port d'armes. 

Des chiffres édifiants. Suivant les données communiquées par le site Gun Violence Archive, une association américaine à but non lucratif qui recense tous les incidents impliquant des armes à feu aux Etats-Unis, il y a eu, au 13 juin 2016, 23.307 incidents par armes à feu, lesquels ont coûté la vie à 5.965 personnes.

A lire aussi : Etats-Unis : les armes à feu font plus de victimes que les attaques terroristes

Toutes les catégories d'âges sont concernées. Ainsi, dans le détail, ce sont 257 enfants âgés entre 0 et 11 ans et 1.276 adolescents entre 12 et 17 ans qui ont été soit blessés soit tués. Concernant les fusillades de masse, comme celle d'Orlando, ce sont 136 personnes qui sont impliquées au total. En moyenne, ce sont plus de 30.000 personnes qui sont tuées chaque année aux Etats-Unis dans des incidents impliquant des armes à feu. Cependant, les deux tiers de ces incidents sont des suicides. En un peu plus de dix ans, entre 2001 et 2013 très exactement, ce sont plus de 400 000 personnes qui sont mortes par armes à feu aux Etats-Unis.

Le débat sur les armes à feu relancé

Dimanche, quelques heures après la tragédie d'Orlando, Barack Obama a plaidé dans une brève allocution une nouvelle fois pour un meilleur contrôle des armes. Pour le président américain, cet attentat vient rappeler à quel point il est trop facile de se procurer des armes aux Etats-Unis. «Ce massacre est un rappel supplémentaire qui montre à quel point il est facile de se rendre dans une école, une église, un cinéma ou une boîte de nuit pour tirer sur les citoyens. Il faut savoir si l’on veut vraiment être ce genre de pays», a-t-il déploré. «Aucun acte de terreur et de haine ne peut changer qui nous sommes», a-t-il ajouté. 

L'auteur de la fusillade d'Orlando a été identifié comme étant Omar S. Mateen, un citoyen américain âgé de 29 ans d'origine afghane. L'homme aurait prêté allégeance au groupe terroriste Daesh qui a revendiqué, via son agence de presse officielle, la tuerie. Dans plusieurs tweets qui ont suscité la polémique, Donald Trump, le candidat républicain à la maison blanche, s'est «félicité d'avoir eu raison sur le terrorisme islamique radical», aoutant qu'(il)«ne veut pas de félicitations», mais «de la vigilance et de la sévérité». 

Hillary Clinton a quant à elle parlé d'un «acte tragique» et appelé, comme Barack Obama, à faire un nouvel effort dans la régulation des armes aux Etats-Unis.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles