Son bébé l'empêche de jouer à Fifa, il lui fracasse le crâne

Le père, déjà connu de la police pour des faits de violence et détention de stupéfiants, a été placé en détention. Le père, déjà connu de la police pour des faits de violence et détention de stupéfiants, a été placé en détention. [ERIC LALMAND / AFP]

Un acte d'une violence inimaginable. Un jeune homme a été interpellé la semaine dernière à Westende, en Belgique, soupçonné d'avoir frappé son bébé.

Bram L., 21 ans, aurait fracassé le crâne de son garçon de deux mois pour une raison qui n'en est pas une : le nourrisson l'empêchait de jouer au célèbre jeu vidéo de football Fifa. Un sordide fait divers rapporté par le journal belge néerlandophone Het Laats Nieuws.

A lire aussi : Il poignarde son ami pour un jeu vidéo

Douze fractures crâniennes

C'est sa mère qui, le 4 septembre, a découvert l'enfant inconscient, puis l'a transporté aux urgences. Douze fractures du crâne et de très sévères lésions cérébrales ont été relevées chez le bambin, nommé Dilano. «Son état s'améliore de jour en jour, mais il gardera des séquelles à vie», a précisé son grand-père.

A lire aussi : 18 ans de prison pour avoir frappé mortellement son bébé de deux mois

Le géniteur, déjà connu de la police pour des faits de violence et détention de stupéfiants, a avoué les faits. Sur décision du juge d'instruction de Bruges, sa détention a été prolongée pendant un mois, dans l'attente son jugement.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles