Le Qatar reconnaît le décès d’un ouvrier sur les chantiers du mondial 2022

C'est le premier décès d'ouvrier officiellement reconnu [sur les chantiers du mondial 2022. MARWAN NAAMANI / AFP][MARWAN NAAMANI / AFP]

C'est une première. Les organisateurs du mondial de football au Qatar ont annoncé officiellement la mort d'un ouvrier qui travaillait sur les infrastructures. Un seul sur le millier que le dénombre la Confédération syndicale internationale. 

«C'est avec grand que nous annonçons un décès lié au travail sur l'un de nos chantiers», a indiqué dans un communiqué le comité d'organisation de la Coupe du monde 2022 au Qatar. L'accident mortel s'est produit samedi 21 octobre au matin, sur le chantier du stade Al-Wakra. L'ouvrier n'a pas été identifié, pas plus que sa nationalité précisée. 

A lire aussi : La Coupe du Monde 2022 pourrait avoir lieu en hiver 

«Une enquête est en cours pour déterminer les facteurs qui ont contribué à la mort de l'un de nos travailleurs», assure le comité. Cet évènement tragique n'est pas une première sur les chantiers des stades du Mondial. Le Qatar est sous le feu des critiques pour les conditions des travailleurs employés sur les chantiers du Mondial, et des migrants en général. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles